dimanche, 08 décembre 2013 21:07

Election à la présidence de la Diaspora Nigérienne de Belgique : le scrutin prévu pour le 15 Décembre 2013 à Bruxelles

Évaluer cet élément
(5 Votes)

Vote Diaspora BelgiqueLe processus pour l’élection du nouveau président de la diaspora Nigérienne de Belgique (ARNIBEL) et son équipe, engagé depuis plusieurs mois, arrive à son terme, le dimanche 15 Décembre 2013, date retenue pour l’organisation du scrutin. Deux candidats, à savoir Djibo Salissou dit Fasso et le candidat sortant Rabani Harouna, disputeront le poste du président de l’Association des ressortissants Nigériens en Belgique (ARNIBEL).

Au même moment, il sera procédé à l’élection des autres membres du bureau où plusieurs postes sont à pourvoir. A une semaine de cette échéance, la campagne électorale, lancée il y a de cela quelques semaines se poursuit avec beaucoup d’intensité.
Chacun des candidats multiplie les rencontres avec les électeurs qu’ils soient de Bruxelles ou de l’intérieur du pays (Belgique) dans l’optique de convaincre le plus grand nombre d’entre eux et pouvoir disposer de leur voix, le jour du vote.
Les réunions se succèdent également au niveau des états-majors des deux candidats qui s’activent, chacun de son côté, à mettre en place une stratégie devant lui permettre de remporter ledit scrutin. C’est ainsi que tous les moyens de communications modernes (mails, sms,  téléphone, facebook…) sont mis en branle par les candidats pour ratisser large.

Cependant, il est à déplorer un certain nombre de problèmes qui avaient surgi pendant cette campagne et qui ont failli perturber l’ensemble du processus devant conduire à l’élection du nouveau président et les membres du bureau de l’ARNIBEL.
Il s’agit principalement du refus par le candidat Djibo Salissou dit Fasso et ses sympathisants d’aller aux élections, aux motifs que le Comité des sages qui devait organiser les élections du dimanche prochain n’a pas été reconnu par leur camp; la non distinction entre carte de membre et carte d’électeur; l’irrecevabilité de la procuration du candidat qui serait absent le jour du vote et le prix de la carte de membre qui reste élevé.
A cela, s’ajoute un autre problème qui est d’ordre politique et qui serait en train de diviser les deux  candidats, à savoir l’appartenance affichée ou supposée de l’un ou l’autre candidat au poste du président de l’ARNIBEL à une formation politique du pays, notamment le Moden Fa Lumana, le PNDS/Tarayya ou le MNSD-Nassara.

Pour l’heure, tout semble rentré dans l’ordre grâce à la clairvoyance de l’Ambassadeur du Niger à Bruxelles, SEM. Illo Adani qui a su  amener la diaspora nigérienne de Belgique à s’unir davantage, à aplanir ses divergences et à trouver un compromis dans l’intérêt de toute la communauté.   
La démarche ainsi engagée par l’Ambassadeur pour rapprocher les deux parties a porté ses fruits, car les deux camps ont accepté d’aller aux élections le dimanche 15 décembre 2013, dans la salle Excelsior, Rue Eloy 80, 1070 Bruxelles.
La communauté des Nigériens vivant en Belgique a finalement compris que la victoire de l’un ou de l’autre candidat en lice sera la Victoire de toute la diaspora Nigérienne qui aura à prouver, une fois encore, sa maturité en matière de solidarité, d’organisation et surtout son attachement à se réunir pour contribuer de l’extérieur au développement de la Patrie mère, le Niger.
 
Pour notre part, Nigerdiaspora souhaite bonne chance aux deux candidats qui sont tous, des fils du Pays de la Diaspora.

Boubacar Guédé

8 décembre 2013
Publié le 8 décembre 2013
Source : http://Nigerdiaspora.net

{module 583}

Dernière modification le dimanche, 08 décembre 2013 21:26