lundi, 06 janvier 2014 22:48

Arrivée du dernier vol des rapatriés nigériens résidant à Bangui

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Nigeriens Bangui Retour. BercC’est exactement à 18 h00 mn, heure locale que le Boeing 737 transportant la dernière vague de nos compatriotes résidant à Bangui, en République Centrafricaine a atterri à l’Aéroport International Diori Hamani de Niamey avec à son bord une cinquantaine des rapatriés nigériens, plus l’équipe de la cellule de crise qui a effectué le déplacement de Bangui à cet effet et 13 Burkinabès.


S’exprimant peu après la descente de l’avion  des rapatriés nigériens, la directrice de cabinet du Premier ministre Mme Kane Aissatou Boulama a indiqué que ce vol est le dernier du genre, programmé pour le rapatriement de nos compatriotes résidant en  République Centrafricaine, particulièrement à Bangui, la Capitale. Les préparatifs de cette opération de rapatriement a-t-elle rappelé, ont commencé depuis le 26 décembre 2013. ‘’Trois jours plupart, nous avons envoyé une mission spéciale à Bangui composée de six (6) personnes. Ces dernières ont effectué le déplacement avec comme cahier de charge de recenser nos compatriotes et organiser de façon minutieuse leur rapatriement’’ a déclaré la directrice de cabinet du Premier ministre.

Entre temps, le gouvernement a affrété un avion pouvant assurer le retour au bercail de nos compatriotes. En effet, sur les 894 Nigériens recensés par la mission, 690 sont rentrés au Niger, soit cinq vols organisés dans le temps imparti. Par ailleurs, Mme Kane Aissatou Boulama a précisé que toutes les dispositions sont prises pour que ceux qui n’ont pas été recensés parce qu’ils se trouvaient à l’intérieur de ce pays puissent être acheminés à Bangui afin qu’ils soient rapatriés par un ou deux vols spéciaux de l’Organisation Internationales pour les Migrations (OIM). ‘’L’équipe nigérienne  qui a été dépêchée pour la circonstance ne s’est pas contentée seulement de nos compatriotes. La preuve est que dans ce vol, il y a treize (13) Burkinabès sans compter des Béninois et des Nigérians accueillis dans les vols précédents. C’est dire que le Niger a agi en mettant exergue un aspect important qui caractérise l’Afrique : la solidarité’’ a indiqué la directrice de cabinet du Premier ministre.

Quant au Chef de la mission, Dr Hassane Sanda Maiga,  conseiller principal du Premier ministre, il a décrit dans une émotion à peine contenue comment le processus du rapatriement a été mené à Bangui. ‘’A notre arrivée en République Centrafricaine, nous avons été bien accueillis par les responsables de l’OIM. Notre seconde étape a consisté à aller voir les responsables de l’opération Sangaris déployée par la France. Ces responsables nous ont donnés toutes les stratégies qu’il faut adopter pour mener à bien la difficile mission. Puis nous avons été encore au Bureau Intégré des Nations Unies en Centrafrique pour un briefing de sécurité. Nous avons aussi trouvé un représentant de la communauté nigérienne en Centrafrique, avec lequel nous avons collaboré pour mettre en place une équipe de recensement composée de neuf (9) personnes’’, a  expliqué M. Hassane Sanda Maiga.

C’est ainsi que des outils ont été bien étalés selon les normes standards pour pouvoir déployer les équipes sur le terrain, pour relever les positions de nos ressortissants dans les différents secteurs de la ville de Bangui.  Pour sa part, la consule générale du Burkina Faso au Niger Mme Kabore Tiemtore a exprimé toute la reconnaissance et la gratitude du Président du Faso à son homologue du Niger S.E Issoufou Mahamadou pour cette marque de sympathie à l’égard des ressortissants  burkinabés résidant à Bangui.

 Hassane Daouda

 

 

07 janvier 2014
Pubié le 07 janvier 2014
Source : http://lesahel.org/

{module 583}

 

Dernière modification le lundi, 06 janvier 2014 23:23