vendredi, 11 juillet 2014 12:03

Le Président de la République rencontre la communauté nigérienne vivant au Ghana : Des échanges sur des questions d’intérêt national

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Issou Diaspora GhanaA son arrivée à Accra mercredi dernier, le Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou, a rencontré, dans les locaux de l’Ambassade du Niger, la communauté nigérienne vivant au Ghana. Ce fut pour le Chef de l’Etat l’occasion de remercier les membres de cette communauté pour l’accueil empreint de chaleur qu’ils lui ont réservé.

Il a, au passage, souhaité un bon mois de Ramadan à toute la communauté nigérienne. SEM. Issoufou Mahamadou a rappelé que lors de son dernier séjour à Accra, il leur a présenté le bilan de l’action gouvernementale depuis son accession à la magistrature suprême du Niger. Il a souligné que c’est ce même exercice qu’il va reprendre pour leur permettre d’avoir une connaissance parfaite des efforts qui sont quotidiennement fournis par le régime de la 7ème République pour mettre le pays sur les rails de son développement.


Le Président a ajouté qu’en accédant au pouvoir, il avait pris huit engagements majeurs : assurer la démocratie et l’Etat de droit ; assurer la défense de la Nation ; lutter contre la faim ; édifier de grandes infrastructures ; assurer l’éducation ; assurer la santé des Nigériens ; offrir de l’eau potable aux populations ; et créer des emplois pour les jeunes. Le Chef de l’Etat a dit que les Nigériens l’ont soutenu dans la mise en œuvre de ce vaste chantier. Parlant du premier engagement, il a indiqué que le monde entier est aujourd’hui témoin de l’exemplarité de la démocratie nigérienne. Il a ajouté que l’Etat de droit est devenu une réalité au Niger, de même que la liberté d’expression. Evoquant le deuxième engagement, à savoir la défense de la Nation, le Chef de l’Etat a souligné que même vivant dans un contexte où ses voisins tels que la Libye, le Nigeria et le Mali connaissent des problèmes de sécurité, le Niger est arrivé à défendre ses frontières et à préserver la sécurité et la paix sur son territoire. Cela a été possible, a-t-il ajouté, grâce aux importants efforts consentis par l’Etat pour doter nos Forces de Défense et de Sécurité de moyens, et grâce à l’abnégation et au courage de nos Forces de Défense et de Sécurité.


Concernant le troisième engagement visant l’éradication de la faim dans notre pays, SE. Issoufou Mahamadou a dit qu’au-delà de la saison des pluies, les Nigériens travaillent aujourd’hui la terre en saison sèche. L’Etat a doté les paysans de moyens  de travail adéquats pour les inciter à produire davantage afin de mettre notre pays,  de manière définitive, à l’abri de la faim, et donc d’assurer son autosuffisance alimentaire.  


Parlant du quatrième engagement, le Président de la République a dit que dans toutes les huit régions de notre pays, l’Etat est à pied d’œuvre pour construire des routes bitumées et des routes latéritiques. ‘’L’engagement de construire 3000 km de route sera respecté’’,  a-t-il affirmé. En plus des milliers de kilomètres de routes qui seront construits chaque année, le Niger est en train d’être doté du chemin de fer. Les travaux, qui ont débuté le 7 avril dernier, se poursuivent sur un bon rythme. Le Chef de l’Etat a indiqué que, plaise à Dieu, le 18 décembre prochain, à l’occasion de l’anniversaire de la proclamation de la République, il effectuera le déplacement sur la cité des Djermakoye à bord du train.


Outre le chemin de fer, SEM Issoufou Mahamadou a évoqué l’électrification rurale. Il a souligné que les villages nigériens vont continuer à être électrifiés. Avec la construction du barrage de Kandadji et celle de la centrale de Salkadamna, le Niger aura de l’énergie électrique qu’il pourra même vendre à ses voisins. Parlant de l’éducation, le Président de la République a rappelé que le gouvernement s’est engagé à construire 3000 classes par an soit 15.000 classes pendant le quinquennat. Il a dit qu’en 50 ans d’indépendance, le Niger n’a pu construire que 20. 000 classes au total. Le Chef de l’Etat a insisté sur l’importance de créer les conditions d’une éducation de qualité pour les enfants.


Concernant le domaine de la santé,  SE. Issoufou Mahamadou a souligné que le gouvernement a procédé à un recrutement massif des médecins et agents de santé. Il a ajouté que beaucoup de centres de santé sont en train d’être construits pour rapprocher les structures de santé des populations et assurer ainsi leur prise en charge. Parlant de l’hydraulique, le Chef de l’Etat a rappelé l’engagement pris par le gouvernement de construire 14.000 points d’eau dans toutes les huit régions du Niger pendant le quinquennat. Il a ajouté que cet engagement est en train d’être respecté, car chaque jour des points d’eau sont construits dans les villages. Sur le dernier engagement, le Président de la République a indiqué que 44.000 emplois ont été créés pour les jeunes Nigériens, et les efforts se poursuivent dans ce secteur.


Après avoir fait le bilan de la mise en œuvre du Programme de Renaissance, il a évoqué le vote des Nigériens de l’extérieur. Le Chef de l’Etat a annoncé aux membres de la communauté nigérienne vivant au Ghana qu’ils voteront à l’occasion des prochaines élections présidentielles et législatives. Mieux encore, ils pourront être candidats, car des sièges de députés leur ont été réservés dans le projet de loi que le gouvernement à introduit à l’Assemblée Nationale.


Après son exposé, le Chef de l’Etat a salué le bon comportement des Nigériens vivant au Ghana. Il leur a demandé de continuer à adopter ce même comportement responsable, en respectant les lois du pays d’accueil. Les représentants de la communauté des Nigériens au Ghana ont tous intervenu pour saluer les efforts que SEM Issoufou Mahamadou et son gouvernement ne cessent de fournir pour assurer la paix, la quiétude et le développement du Niger. En l’assurant de leur soutien total, ils l’ont exhorté à continuer dans le même sens.

Oumarou Moussa Envoyé spécial   

10 juillet 2014
Publié le 10 juillet 2014
Source : Le Sahel
{module 583}