samedi, 20 juin 2015 20:57

M. Almansour Hassane Diallo : Une belle réussite d'entrepreneuriat privé de la jeunesse nigérienne de la diaspora

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Almansour Hassane DialloLes fondateurs de Naveco, Almansour Hassane Diallo et Halim Amira ont, officiellement lancé, le lundi 15 juin dernier à Lyon, «la première appli de chauffeur privé lyonnaise». Accessible sur smartphone (Android et Iphone), cette application mobile permet de réserver directement un chauffeur VTC professionnel à Lyon.

Avec une offre haut de gamme, claire, à tarif abordable, Naveco qui assure déjà un transport de qualité à l’intérieur et vers l’agglomération lyonnaise, envisage une expansion vers d’autres villes.

En outre, grâce à son évolution technologique (l’application mobile) qui lui permettrait de «concurrencer Uber», le mastodonte du secteur, Naveco envisage également un développement rapide de sa structure et espère tripler à terme, son nombre de clients, estimé à 15 000 utilisateurs par an.
 
Un exemple de réussite d'entrepreneuriat privé qui doit inciter la jeunesse nigérienne de la diaspora à aller de l’avant à l’image de notre jeune frère, M. Almansour Hassane Diallo.
Boubacar Guédé
Source : http://Nigerdiaspora.Net/
 

Lisez attentivement cette publication parue le mardi 16 juin 2015 dans ‘’LE journal  PROGRES’’, consacrée à Naveco.

 

VTC : avec son appli, le Lyonnais Naveco veut concurrencer les géants du secteur


La structure de voitures de transport avec chauffeur table sur 10 000 téléchargements de l’application au cours des six prochains mois.

Naveco a lancé ce lundi « la première appli de chauffeur privé lyon­ naise ». La société, basée dans le 8e arrondissement, entend concurrencer les poids lourds du secteur des voitures de tourisme avec chauffeur (VTC), tout en apportant un nouveau servi­ce.

 

Réserver sur smartphone
Accessible gratuitement sur smartphone (Android et Iphone), l’application mobile permet de réserver directe­ ment un chauffeur VTC pro­ fessionnel à Lyon. Côté prati­ que, un service de géolocalisation identifie le chauffeur le plus proche de l’utilisateur, qui peut aussi choisir son type de véhicule. Ne reste plus qu’à effectuer la commande en indiquant la destination. Le concept vise la transparence. Le tarif de la course est connu à ’avance. La transaction est réglée par voie numérique, avant la prise en charge. Pas de surprise, donc. En fin de course, chacun peut noter la prestation afin de « quanti­ fier la qualité du service et l’améliorer », selon Alman­ sour Hassane­Diallo et Halim Amira, fondateurs de Naveco, dont les services de réservation restent aussi accessibles sur Internet, par mail ou téléphone.

 

Vers « un développement rapide »

Avec son application, Naveco amorce aussi un virage stra­tégique. Exit la flotte de véhicules de l’entreprise, place à une centaine de chauffeurs partenaires affiliés au programme. Le changement de modèle accompagné par l’évolution technologique doit permettre de « concurrencer Uber », le mastodonte du secteur, tout en continuant de fournir une « offre haut de gamme, claire, à tarif abordable ». Les attentes de la jeune société, créée en 2012, sont réelles.

 

­

Et pour cause, sept mois ont été nécessaires au dévelop­pement du service et de l’application. Cette dernière devrait apporter « un vrai effet levier. Nous envisa­geons un développement rapide. » Naveco table ainsi sur 10 000 téléchargements de l’application au cours des six prochains mois. Elle espère à terme tripler son nombre de clients, estimé à 15 000 utilisateurs par an.


Avec encore d’autres pistes en perspective. Alors que Naveco assure un transport dans, depuis ou vers l’agglomération lyonnaise, l’opéra­teur souhaite d’abord « se concentrer sur Lyon, notre ville, et son agglomération », avant d’envisager une expan­sion dans d’autres villes.
 http://www.nav-eco.fr/

 

Source : Le Progrès

Dernière modification le dimanche, 21 juin 2015 12:17