vendredi, 29 novembre 2013 14:56

Diplomatie : SEM. Ado Elhadji Abou présente ses lettres de créances au Président de la Confédération Suisse, SEM. Ueli Maurer

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Ado Elhadji A Ueli Maurer 01L'Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Niger auprès de la Confédération Suisse, SEM. Ado Elhadji Abou, a présenté, le 21 novembre dernier, ses lettres de créances au Président de la Confédération Suisse, à SEM. Ueli Maurer. Cette cérémonie s'est déroulée en présence de la Chancelière de la Confédération, SE. Mme Corina Casanova.


Au cours de l'entretien que lui a été accordé le Président de la Confédération l'Ambassadeur Ado Elhadji Abou, a d'abord tenu à lui transmettre les salutations et la haute estime de SEM. Issoufou Mahamadou, Président de la République, ainsi que sa profonde gratitude pour la contribution remarquable de la coopération suisse, à l'effort de développement du Niger.
L'entretien a ensuite porté essentiellement sur deux sujets majeurs, qui constituent, du reste, les premières priorités du Gouvernement : il s'agit de la sécurité dans la zone sahélienne et des défis particuliers pour le Niger, puis de la sécurité alimentaire.

 

Ado Elhadji A Ueli Maurer 2Après avoir situé le contexte sécuritaire marqué par les effets de la crise en Libye et de la crise malienne, ainsi que les répercussions des agissements de Boko Haram au Nigeria, le tout sur fond de trafic de drogues et d'armes par les groupes terroristes évoluant dans la zone sahélienne, l'Ambassadeur a assuré que le Niger reste une sorte « d'îlot de paix » dans cet espace. Un acquis que, a poursuivi le diplomate nigérien, nos plus hautes autorités s'emploient à préserver, en dépit des coûts additionnels et imprévus que cela induit, au détriment de certaines dépenses d'investissements en faveur des populations. A cet égard, a-t-il estimé, l'appui de la communauté internationale est essentiel, en particulier dans l'approche sécurité et développement que privilégie le Niger, car il s'agit à la fois de préserver la paix et la sécurité et de d'offrir à la population des perspectives en termes d'amélioration des conditions de vie et aussi d'emplois pour la jeunesse, pour éloigner davantage les risques de tentation vers des aventures dangereuses.
Le second point a été la question de la sécurité alimentaire. Sur ce point, SEM. Ado Elhadji Abou a présenté au Président de la Confédération Suisse, le contexte du Niger, pays sahélien, soumis aux conséquences de la sécheresse et des changements climatiques, affecté de façon récurrente par des crises alimentaires. C'est, a-t-il expliqué, en réponse à ce défi que le Président de la République a conçu et mis en œuvre l'Initiative 3N, afin d'introduire les transformations structurelles nécessaires pour parvenir à une sécurité alimentaire durable. Il a ensuite évoqué l'impact négatif de ces crises alimentaires sur les conditions de vie des populations, sur le tissu social et sur la croissance économique. Il a conclu en insistant sur l'importance de l'Initiative 3N et l'appui que la coopération Suisse pourrait apporter pour aider le Niger à relever ce défi et à promouvoir une agriculture durable porteuse de croissance pour l'économie nationale.

 

Ado Elhadji A Ueli Maurer 03

Abdoulaye Tiémogo, CC/Ambassade du Niger à Bruxelles

 

29 novembre 2013
Publié le 29 novembre 2013
Source :  http://www.lesahel.org/

{module 583}

 

Dernière modification le vendredi, 29 novembre 2013 15:15