vendredi, 27 décembre 2013 10:48

Cérémonie de décoration de l’ambassadeur de France au Niger : SE. Christophe Bouchard, élevé au rang de commandeur de l’ordre de mérite du Niger

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Bazoum Chistophe BouchardLe ministre d’Etat, ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens de l’Extérieur, M. Mohamed Bazoum, a présidé, hier dans le jardin du Ministère des Affaires Etrangères, une cérémonie de remise de distinction à  l’ambassadeur de France en fin de mission au Niger, SE Christophe Bouchard.


Le diplomate français, qui a passé un peu plus  de deux ans en poste au Niger, est un homme qui a vaillamment  œuvré pour la promotion et le renforcement des relations franco-nigériennes. De belles années de travail et de coopération exemplaires que les autorités nigériennes ont décidé de célébrer et de récompenser en lui décernant la médaille de Commandeur de l’Ordre de Mérite du Niger.  L’ambassadeur Christophe Bouchard est devenu, durant ces deux années de service, un grand ami du Niger et de son peuple dont il a défendu les intérêts à chaque fois que l’occasion s’est présentée. Pour le ministre d’Etat en charge des Affaires Etrangères, l’ambassadeur Bouchard a été un ambassadeur proche des populations nigériennes qu’il a côtoyées lors de ses visites à l’intérieur du Niger. Diplomate  chevronné, il  est arrivé au Niger en 2011, juste au moment où notre pays sortait des élections démocratiques et était en plein processus de réintégration dans la communauté des Nations. Il  resta auprès du peuple nigérien pendant les moments les plus difficiles, caractérisés surtout par un contexte sécuritaire régional préoccupant. Après avoir porté la médaille au cou de l’ambassadeur, le ministre d’Etat  a indiqué que SE Christophe Bouchard a travaillé avec responsabilité, et aussi avec abnégation pour le renforcement des relations franco-nigériennes, et pour relever les défis sécuritaires. Le leadership du Niger dans le règlement de la crise malienne aux côtés de la France était indéniable et déterminant. Le Niger et la France, qui partagent la même vision sur la corrélation entre la sécurité et le développement, ont travaillé et joué un rôle de premier plan face au défi sécuritaire auquel est confrontée la zone sahélo saharienne, a dit le ministre d’Etat avant de saluer les appuis de la France au Niger pour le renforcement des capacités des FDS.
Outre la question sécuritaire, les deux pays entretiennent des relations dans beaucoup de secteurs, a dit M. Mohamed Bazoum qui a souligné que beaucoup d’évènements portent aujourd’hui la touche personnelle de l’ambassadeur Christophe Bouchard dont le passage au Niger a été une véritable réussite. ‘’Sa présence au Niger a permis à l’édifice de coopération franco-nigérienne de devenir plus haut et plus fort’’, a-t-il affirmé. Il lui souhaité  une bonne poursuite de carrière, et émis le vœu d’un bel avenir à ce diplomate émérite appelé par son pays pour prendre en charge la direction du département en charge des Français de l’extérieur, au Ministère des Affaires Etrangères de la France. Devant un parterre d’invités de marque composé de parlementaires, de membres du gouvernement et du corps diplomatique, l’ambassadeur Christophe Bouchard s’est dit honoré par le Niger et a demandé au ministre d’Etat d’être le messager de sa gratitude auprès du Président de la République pour cette reconnaissance à son endroit, et par-delà,  à l’ensemble  de l’équipe de l’ambassade de France et ses démembrements.
Son séjour a été court, a-t-il dit avec regret, mais il avoue partir du Niger avec le sentiment d’une mission bien menée et surtout en gardant le souvenir idyllique avec le peuple nigérien qu’il n’est pas prêt d’oublier. Il a reconnu que la coopération franco-nigérienne est devenue plus forte grâce aux contacts de confiance permanents, étroits et fructueux créés et entretenus entre les deux Chefs d’Etat, la proximité des points de vue et la diversification du partenariat. Pour SE Christophe Bouchard, les relations se renforcent chaque jour et se caractérisent par la présence  très marquée de la coopération française à travers l’AFD, l’accroissement de l’aide et la signature récente du document cadre de partenariat DCP entre les ministères en charge des Affaires Etrangères des deux pays.  Il a conclu son intervention en remerciant les populations nigériennes pour leur accueil chaleureux, et les Forces de Défense et de Sécurité pour leur veille permanente à la sécurité des ressortissants français, et en  se félicitant de l’amitié qu’il a tissée avec le ministre d’Etat Mohamed Bazoum.

Zabeirou Moussa

27 décembre 2013
Publié le 27 décembre 2013
Source : http://www.lesahel.org/

{module 583}