mercredi, 01 octobre 2014 02:56

Cérémonie d’au revoir de l’ambassadeur de la République du Bénin au Niger : SE Mme Ahawou Labouda élevée au grade de commandeur dans l’ordre du mérite du Niger

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Ahawou Labouda O Merite NigerAu terme d’un séjour de quatre ans au Niger, l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Benin au Niger SE Mme Awahou Labouda quitte définitivement notre pays. 

En guise de reconnaissance pour l’engagement constant  et la disponibilité dont cette diplomate a fait montre dans l’œuvre de consolidation des relations nigéro-béninoises, une cérémonie a été organisée en son honneur lundi dernier, au Ministère des Affaires Etrangères.  A cette occasion, le ministre de la Justice, Porte parole du Gouvernement assurant l’intérim de son homologue en charge des Affaires Etrangères a décerné une distinction à la diplomate béninoise, en  l’élevant  au grade de commandeur dans l’ordre du mérite du Niger.


Au cours de cette cérémonie empreinte de chaleur et de convivialité, le ministre  des Affaires étrangères par intérim a  salué le professionnalisme et le courage de SE Mme Awahou Labouda tout au long de sa mission au Niger. M. Marou Amadou a dressé un tableau exhaustif des actions entreprises par elle  dont entre autres l’organisation réussie de la 10ème session de la grande commission mixte nigéro-béninoise de coopération qui s’est tenue du 8 au 10 février 2012 à Cotonou et celle de la réunion de suivi  de cette session à Cotonou du 26 au 27 juin 2014. Le Ministre Marou Amadou a aussi souligné la constance disponibilité de l’ambassadeur  à trouver une solution aux problèmes récurrents du Port de Cotonou, aux tracasseries sur le corridor Niger-Bénin.


Il a par ailleurs reconnu les efforts déployés par elle concernant  la réalisation  de la boucle ferroviaire, un projet chers aux Présidents Issoufou Mahamadou et Dr Boni Yayi. ‘’Les actions que le Niger et la République du Bénin développent ensemble concernent pratiquement tous les secteurs de coopération notamment les transports, le commerce, l’agriculture, l’élevage, l’enseignement supérieur, la coopération décentralisée’’ a dit le ministre. En plus de ces secteurs traditionnels de la coopération, il a cité de nouveaux domaines tels que l’environnement, le tourisme, le sport, l’hydraulique. M. Marou Amadou a rassuré la diplomate béninoise de la disponibilité du gouvernement nigérien à consolider davantage les relations bilatérales nigéro-béninoises, à poursuivre les actions qu’ils  ont engagées ensemble et à en démarrer de nouvelles au bénéfice de nos deux peuples.


Face à cette marque d’attention, SE Mme Awahou Labouda a manifesté toute son émotion. «Avant de prendre congé de vous, je voudrais avoir une pensée et une considération particulière pour toutes les autorités nigériennes, les responsables à divers niveaux dans les ministères, dans les sociétés sans lesquelles je n’aurais pas pu travailler dans les meilleures conditions. Ma tâche a été  largement facilitée grâce à eux ; qu’ils reçoivent ici l’expression de mon amitié et de ma sincère gratitude. Je garderai un  souvenir impérissable de mon séjour au Niger que je  pense venir visiter de temps en temps » a-t-elle déclaré.   Et, d’ajouter «la décoration que vous venez de me décerner est un grand honneur pour moi et un témoignage  éclatant de la qualité des liens d’amitié et de coopération entre nos deux peuples». L’ambassadeur sortant de la République du Bénin au Niger a exprimé sa déférence et sa profonde gratitude à SE Issoufou Mahamadou, Président de la République du Niger  ainsi que ses sincères remerciements à SE Brigi Rafini pour la haute distinction qui lui a été faite.


Elle a également loué l’exemplarité des relations qui unissent nos deux pays, affirmant que le Niger et le Benin entretiennent des relations sociales culturelles et économiques séculaires. Ils sont liés par l’histoire  et la géographie, ils sont tous deux membres des mêmes organisations sous régionales (UEMOA, CEDEAO, Conseil de l’Entente, l’Union Africaine, l’ONU etc).  Elle a souhaité qu’avec le prolongement du chemin de fer, l’intégration et les échanges entre les deux peuples se renforcent davantage.


 Aïssa Abdoulaye Alfary


1er octobre 2014
Source :  Le Sahel

Dernière modification le mercredi, 01 octobre 2014 03:03