jeudi, 26 mars 2015 06:16

La ministre des Affaires Etrangères rencontre le Corps diplomatique : Les diplomates saluent le travail remarquable du ministre d’Etat Mohamed Bazoum et souhaitent plein de succès à Mme Kané Aichatou Boulama

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Aichatou K corps DiploLa ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur et son prédécesseur, le ministre d’Etat à la Présidence, M Mohamed Bazoum, ont rencontré, hier dans la soirée, à l’auditorium Sani Bako, les membres du corps diplomatique accrédités dans notre pays. 

La rencontre a été initiée par les diplomates en poste au Niger pour honorer les deux ministres et rendre hommage au ministre Bazoum Mohamed qui a accompli un travail remarquable, lors de son passage à la tête du ministère, pour hisser haut le flambeau du Niger, œuvrer pour promouvoir la paix et la sécurité dans la sous région.
Il s’agit d’un travail hautement apprécié et applaudi par les diplomates en poste au Niger. Les  membres du corps diplomatique  ont souligné,  par la voix du doyen du corps diplomatique l’ambassadeur du Tchad Mahamat Nour Mallaye, que le Niger a réalisé  des progrès à travers une diplomatie responsable, volontariste et authentique de M Mohamed Bazoum. Pour le doyen du corps diplomatique, la diplomatie sous l’ère Bazoum a porté ses fruits et le corps diplomatique lui témoigne toute sa gratitude pour les égards, l’amabilité et l’amitié dont tous les membres ont bénéficié de la part du ministre d’Etat, un ministre qui a eu des relations franches dont beaucoup ont pris un caractère personnel.
L’ambassadeur du Tchad au Niger a présenté les félicitations de l’ensemble du corps diplomatique à la nouvelle ministre des Affaires qui n’est nouvelle qu’en ce poste seulement car, dit il, Mme Aichatou est du nombre des diplomates en poste au Niger lorsqu’elle assumait d’autres fonctions. Pour lui, sa nomination est une confiance qui témoigne éloquemment des qualités dont elle a fait preuve à travers ses hautes fonctions antérieures. M Mallaye a exprimé le souhait du corps diplomatique d’avoir, comme ce fut le cas avec Bazoum, de très bonnes relations basées sur la confiance avec le corps diplomatique. Il a réaffirmé la volonté du corps à travailler avec elle et l’ensemble du personnel pour que se renforcent ces relations tout en lui souhaitant plein succès dans sa mission.
Le ministre Bazoum a souligné avoir travaillé avec beaucoup de plaisir et de convivialité  avec tous les diplomates au Niger. M. Bazoum a dit garder un bon souvenir des diplomates qui, pour la plupart,  lui sont devenus des amis personnels. Pour lui son départ du ministère des Affaires étrangères ne sonnera le glas des relations qui les unissent.
Mohamed Bazoum a dit espérer que les membres du corps diplomatique entretiendront les mêmes relations et le même degré de collaboration avec Mme Kané Aichatou Boulama  qui le remplace à la tête de la diplomatie nigérienne. Pour sa part, la nouvelle ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à     l’Extérieur a salué l’initiative du corps diplomatique et dit avoir suivi avec la plus grande attention l’allocution de leur doyen.
Parlant de son prédécesseur, Mme Kané a souligné que Bazoum a traduit en acte concret la vision qu’a le Président de la République de la diplomatie. Son ambition, c’est de continuer dans le même sentier que lui pour davantage engranger des résultats appréciables. La ministre a fait remarquer que la diplomatie portée par son prédécesseur s’est concentrée sur deux aspects : la paix et le développement à telle enseigne qu’on serait  tenté de dire que le département des Affaires étrangères est destiné à gérer des conflits. Elle a promis de   continuer dans cet élan pour terminer les chantiers lancés par le ministre d’Etat. La ministre Kané Boulama a présenté sa compassion à l’Allemagne, au Royaume d’Espace, à la France, à la Turquie et à l’ensemble des pays  qui ont perdu leurs ressortissants dans le crash d’avion survenu le mardi dans les alpes françaises et a demandé l’observance d’une minute de silence à la mémoire des victimes.
 Zabeirou Moussa

26 mars 2015
Source : Le Sahel

Dernière modification le jeudi, 26 mars 2015 06:57