Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 4574

vendredi, 02 octobre 2015 05:06

70ème session ordinaire de l’Assemblée Générale des Nations Unies (AGNU) et rencontres bilatérales de coopération : Mme Aïchatou Boulama Kané à la tribune des Nations Unies, aujourd’hui

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Ouverts le 28 septembre 2015, à New York, les travaux de la 70ème  session ordinaire de l’Assemblée Générale des Nations Unies se poursuivent activement, avec les discours des Chefs d’Etat et de Gouvernement des 193 nations membres de l’ONU. 

La ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur, Mme Aïchatou Boulama Kané fera entendre la voix du Niger à travers le discours qu’elle prononcera, aujourd’hui  2 septembre 2015.
En marge de la 70ème  session de l’Assemblée Générale des Nations Unies, la ministre a eu des rencontres bilatérales. C’est ainsi qu’elle s’est entretenue avec  le Secrétaire Général de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), M. Iyad Ameen Madani.
La Coopération entre le Niger et l’OCI était au centre de l’Entretien. Les deux parties ont fait le point des avancées enregistrées dans le cadre de cette coopération, depuis la visite du Président Issoufou Mahamadou au siège de l’Institution à Djedah, en Mai 2015. La ministre Aïchatou Boulama a indiqué que tous les engagements pris par les deux parties, à l’issue de cette visite  sont en train d’être respectés, notamment en ce qui concerne la ratification de la Convention de l’Organisation Islamique pour la Sécurité Alimentaire (OASA). Elle a informé le Secrétaire Général de l’OCI du processus électoral en cours au Niger qui aboutira à l’organisation d’élections générales en 2016. A ce sujet, la chef de la diplomatie nigérienne a indiqué que le soutien de l’OCI est attendu.
Un autre point évoqué au cours de cet entretien est relatif à la question sécuritaire à laquelle le Niger est aujourd’hui confronté eu égard à la situation qui prévaut dans les pays qui l’entourent, notamment en Libye, au Mali avec  Al Qaida au Maghreb Islamique  et au Nigeria avec Boko Haram.
La ministre Aïchatou Boulama a souligné que le Niger fait beaucoup d’efforts pour assurer sa sécurité, et qu’en assurant sa propre sécurité, il assure aussi celle de la région. Elle a souhaité que ces efforts soient soutenus par les partenaires du Niger, dont l’OCI, afin de maintenir la paix et la stabilité, en barrant la route aux terroristes et autres trafiquants de tous genres.
Elle a également indiqué que le Niger est impliqué dans le processus de réconciliation en Libye, dans la médiation au Mali, où, elle s’est réjouie de la signature de l’Accord de paix intervenu entre le Gouvernement et la rébellion  armée. Dans  la guerre contre Boko Haram, le Niger est en partenariat avec  le Tchad, le Cameroun et le Nigeria, avec la création d’une Force  Mixte Multinationale (FMM). A ce niveau aussi, le soutien des partenaires comme l’OCI est attendu, à l’instar de la CEN-SAD qui a octroyé un appui de 750 000 millions de francs CFA, aux  trois pays membres  cette organisation, engagés dans la Force  Mixte Multinationale, à savoir le Bénin, le Tchad et le Niger.
Le Secrétaire Général de l’OCI, M. Iyad Ameen Madani, s’est réjoui du contenu  de leur entretien avec la chef de la diplomatie nigérienne et a réitéré, et assuré de son ferme engagement à venir en appui à notre pays à chaque fois que de besoin.
La ministre Aïchatou Boulama Kané a ensuite participé à une rencontre sur le nouveau mécanisme de financement de la lutte contre la malnutrition, intitulée « Unite life », présidée par M. Philippe Douste-Blazy, Secrétaire Général Adjoint des Nations Unis, Conseiller Spécial sur les Financements innovants du développement.  
Guéro Issoufou MAEC/IA/NE
02 octobre 2015
Source : http://lesahel.org