jeudi, 31 décembre 2015 02:58

Décès de l'Algérien, Hocine Aït Ahmed : La ministre en charge des Affaires Etrangères signe le livre de condoléances à l'Ambassade d'Algérie au Niger

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Kane Aichatou B Hocine AhmedLa ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'extérieur Mme Kané Aichatou Boulama a signé, mardi dernier dans la soirée, le livre de condoléances ouvert à l'Ambassade de la République Algérienne Démocratique et Populaire au Niger suite au décès de Hocine Aït Ahmed, un des chefs historiques du Mouvement National et de la Révolution algérienne. M. Hocine Aït Ahmed est décédé la semaine dernière à l'âge de 89 ans des suites d'une longue maladie.

Accueillie sur le palier de l'Ambassade par SE. Ballal Azzouz, ambassadeur de la République d'Algérie au Niger, la ministre Kané Aichatou Boulama a, après la signature du livre de condoléances, loué la vie et l'œuvre du grand homme qu'était Hocine Aït Ahmed. Selon elle, «Hocine Aït Ahmed a marqué l'histoire de l'indépendance d'Algérie. De son vivant, il a combattu auprès de ses frères pour la cause nationale afin que l'Algérie retrouve son indépendance. C'est cette mémoire de leader africain qui a lutté pour la libération de l'Afrique que nous venons saluer », a déclaré Mme Kané Aichatou Boulama.
La ministre en charge des Affaires étrangères et de la Coopération a aussi dit que l'illustre fils que l'Algérie vient de perdre est également un grand combattant de la liberté et de l'indépendance des peuples africains. Il a dédié toute sa vie à la défense de la dignité humaine en général et celle de l'homme africain en particulier. «Ce Grand leader nous quitte en marquant une page importante de l'histoire actuelle de l'Afrique. A mon nom personnel, au nom du Président de la République, SE. Issoufou Mahamadou, Chef de l'Etat et de l'ensemble du peuple Nigérien, je voudrai présenter ici mes condoléances les plus émues à sa famille, au Gouvernement et au peuple algérien», a-t-elle déclaré.
Il faut enfin souligner que, le président de la République Algérienne Démocratique et Populaire, SE. Abdelaziz Bouteflika, a décrété un deuil national de huit (08) jours sur l'ensemble du territoire national, à compter de vendredi 25 décembre 2015 pour saluer la mémoire du moudjahid Hocine Ait Ahmed, l'un des dirigeants de la Révolution du 1er novembre 1954.

Seini Seydou Zakaria(onep)

31 décembre 2015
Source : http://lesahel.org