mercredi, 06 janvier 2016 23:32

Décoration dans le jardin du Ministère des Affaires Etrangères : M. Matar Fall est élevé à la dignité d'Officier de l'Ordre du mérite du Niger

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Saidou Sidibe Matar Fall 2Le ministre de l'Economie et des Finances M. Saidou Sidibé, assurant l'intérim de son homologue de l'Hydraulique et de l'Assainissement a décoré hier dans l'après-midi, dans le jardin du ministère des Affaires Etrangères, M. Matar Fall, spécialiste en chef Eau et Assainissement de la Banque mondiale. La reconnaissance du mérite de ce technicien humble par le gouvernement du Niger a été matérialisée à travers une cérémonie officielle de décoration à laquelle ont pris part la ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur Mme Kane Aichatou Boulama ; le Représentant résident de la Banque mondiale M. Siaka Bakayoko; le gouverneur de la région de Niamey M. Hamidou Garba, ainsi que plusieurs cadres du ministère de l'Hydraulique et de l'Assainissement.

Dans le discours qu'il a prononcé à cette occasion, le ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement par intérim a d'abord relevé que M. Matar Fall était, à la demande du gouvernement, dans une équipe multi-bailleurs de fonds, venue pour appuyer les efforts du gouvernement en vue de réformer plusieurs secteurs dont celui de l'hydraulique urbaine. Déjà à l'époque, ce technicien a été distingué pour son engagement à appuyer le Niger. En effet, durant 15 ans, a dit le ministre Saidou Sidibé «votre équipe a su coopérer avec les autorités nigériennes et les cadres nationaux pour mener à bien la réforme engagée par le gouvernement dans le secteur de l'eau et de l'assainissement, aussi bien en milieu urbain qu'en milieu rural, à travers le Projet Sectoriel Eau (PSE) et le Projet Eau et Assainissement en Milieu Urbain (PEAMU) dont vous étiez le chargé de Projet ».


Ainsi, grâce à la détermination de ce spécialiste en Eau et Assainissement de la Banque mondiale, l'objectif principal de la réforme de l'hydraulique urbaine consistant à bâtir un sous-secteur autonome, financièrement viable et capable d'assurer à moindre coût l'alimentation en eau potable des centres urbains en quantité suffisante et en qualité satisfaisante, est en voie d'être atteint en 2016. En outre, le ministre Saidou Sidibé a rappelé que l'Etat, avait pris des engagements à travers une lettre de politique sectorielle pour entre autres assurer l'équilibre financier du sous-secteur, réduire les consommations d'eau de l'Administration, payer régulièrement et à bonne date les factures d'eau de l'Administration. Ces engagements ont permis de réaliser des investissements conséquents dans le secteur Eau et Assainissement.
A titre illustratif, pour le sous-secteur Eau potable en milieu urbain dont la gestion est confiée à la Société de Patrimoine des Eaux du Niger (SPEN) des réalisations importantes ont été faites : 92 nouvelles unités de production d'eau potable (89 forages et 3 usines de traitement d'eau) faisant passer la capacité de production de 93.400 à 233.500m3/jour, soit une augmentation de 150 % ; 543 kilomètres supplémentaires de canalisations de distribution d'eau potable ont été posées; plus de 120.000 nouveaux branchements domestiques réalisés, dont 62.710 branchements sociaux (gratuits) et 1.240 bornes fontaines au bénéfice des populations les plus démunies; 15 nouveaux réservoirs de stockage pour une capacité totale de 18.150 m3. La capacité de stockage a ainsi été augmentée de 57%.
Ces performances ont permis d'améliorer la qualité de l'eau distribuée, conforme aux normes pour la majorité des paramètres analysés dans tous les centres ; une amélioration de la continuité du service ; une amélioration du taux de desserte dans le périmètre qui est passé de 64,6% en 2001 à 88,85% en 2014. Ce qui constitue l'une des meilleures performances en Afrique selon le rapport des Objectifs Millénaires pour le Développement 2014, Nations Unies, Commission Economique pour l'Afrique.
Très ému par cette distinction qui l'élève à la dignité d'Officier de l'Ordre du mérite du Niger, M. Matar Fall a précisé que cette décoration est la reconnaissance du travail de toute une équipe à commencer par celle du Niger. ''Nous avons travaillé avec une équipe soudée aussi bien pour la Banque mondiale que pour le Niger. Les résultats auxquels nous sommes parvenus sont donc partagés. Aujourd'hui, le Niger fait partie des pays au top en termes d'hydraulique en Afrique au Sud du Sahara. Cette performance du Niger a été rendue possible grâce à la reforme de ce sous-secteur. Cette reforme et le programme d'hydraulique rurale constituent une référence mondiale. Le Niger est aujourd'hui à 90 % de taux de desserte en milieu urbain. Et il n'y a aucun doute que dans les cinq prochaines années avec les projets qui sont en cours et ceux qui vont arriver, le Niger atteindra la desserte en eau universelle, ce qui est une performance mondiale. Pour l'attente de cet ambitieux objectif, il faut que tous les acteurs continuent de jouer leur partition afin que le secteur de l'hydraulique engrange davantage de succès dans un pays sahélien où la maitrise de l'eau est un grand défi», a souligné M. Matar Fall.

Hassane Daouda(onep)
07 janvier 2016
Source : http://lesahel.org/

 
Dernière modification le mercredi, 06 janvier 2016 23:41