jeudi, 25 février 2016 05:19

Cérémonie de remise de distinction au Ministère des Affaires Etrangères : M. Michel Bostaille, élevé au grade d'Officier de l'ordre du mérite du Niger

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Michel Bostaille grade d Officier ordre merite Niger La ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur, Mme Kané Aichatou Boulama, a présidé, hier dans l'après-midi, dans le jardin dudit ministère, une cérémonie de décoration au cours de laquelle M. Michel Bostaille, chef du bureau diplomatique de l'Ambassade du Royaume de Belgique au Niger a été élevé au garde d'officier de l'ordre du mérite du Niger. La cérémonie s'est déroulée en présence de plusieurs ambassadeurs et représentants des organisations internationales accrédités au Niger.

En s'adressant au distingué, la ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur, Mme Kané Aichatou Boulama, a exprimé la reconnaissance du Niger à l'endroit de l'ambassade du Royaume de Belgique et de la Coopération technique belge, dont la contribution a permis le renforcement des liens de coopération et d'amitié entre les deux pays. En effet, dès son arrivée au Niger en juillet 2012, M. Michel Bostaille a fait preuve de disponibilité, et d'un sens de contact. ''Vous avez beaucoup circulé dans notre pays, ce qui vous a donné une vision objective de ses réalités socio-économiques. Vous avez effectué notamment des missions à Gouré, à Zinder, à Maradi, à Bermo, à Tahoua, à Agadez et, bien entendu, à Dosso. Certaines de ces missions ont été menées sans escorte, ce qui témoigne de votre confiance dans la sécurité assurée par nos Forces de Défense et de Sécurité sur de vastes parties du territoire national'', a rappelé la ministre Kané Aichatou Boulama.
Cette connaissance du terrain a notamment permis le déploiement de projets d'ONG belges et nigériennes au profit des populations vulnérables ainsi qu'une expansion du programme de coopération bilatérale entre les deux Etats. Il faut en parti-culier souligner la relative rapidité de la reprise des activités des projets et du redéploiement des assistants techniques belges après chacune des dernières alertes sécuritaires.
Les dépenses de la Coopération Technique Belge financés par la Belgique ont ainsi dépassé 5,9 milliards de FCFA en 2015. Par ailleurs, la ministre des Affaires Etrangères a rappelé que M. Michel Bostaille a servi aux Comores, au Congo, au Burundi, en Algérie, au Kenya et enfin, au Niger. A cela s'ajoutent des missions qu'il avait effectuées au Congo-Brazzaville, en Tunisie, aux Seychelles, en Somalie et en Erythrée.
Pendant cette période, M. Michel Bostaille a fait une carrière intérieure de la Coopération au Développement à la carrière extérieure des Affaires étrangères et ce, après la réussite d'un examen et d'un concours de la fonction publique belge. Il a été également l'un des interlocuteurs privilégiés du Niger pour les questions de coopération et pour la programmation conjointe en particulier et dans toutes les rencontres du dialogue politique de ces dernières années entre l'UE et le Niger en général.
Très ému par cette distinction, M. Michel Bostaille, chef du bureau diplomatique de l'Ambassade du Royaume de Belgique au Niger a remercié les autorités nigériennes pour cette marque d'estime. Il a effet eu une pensée à l'endroit de ses collègues belges et nigériens qui parcourent les régions du Niger en vue d'aider les populations vulnérables à accéder à des services essentiels dans les domaines de l'élevage, de la santé, de l'hydraulique, du développement rural etc. Selon M. Michel Bostaille, ils seront peut être appelés à poursuivre leurs efforts dans les domaines essentiels de la santé et de l'élevage dans le cadre du programme de coopération qui sera discuté à l'occasion de la prochaine commission mixte.
Hassane Daouda(onep)

25 février 2016
Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le jeudi, 25 février 2016 06:33