jeudi, 31 mars 2016 00:26

Cérémonie de remise de distinction au Ministère des Affaires étrangères : Mme Monique Clesca élevée au grade d’Officier de l’ordre du mérite du Niger

Évaluer cet élément
(1 Vote)

 Kaffa Rakiatou Monique Clesca decorationEn fin de mission au Niger, la Représentante résidente du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) Mme Monique Clesca a été élevée au grade d’Officier de l’Ordre du mérite du Niger. Elle a reçu sa distinction des mains de la ministre déléguée, Chargée de l’Intégration africaine Mme Kaffa Rakiatou Christelle Jackou, au cours d’une cérémonie solennelle organisée dans les jardins du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération. L’on notait à cette occasion, la présence des cadres des ministères techniques concernés, ceux des agences du Système des Nations Unies au Niger et de plusieurs invités.

Mme Monique Clesca a passé quatre années au Niger et s’est pleinement investie selon la ministre déléguée, à redynamiser les activités de l’UNFPA au Niger. ‘’Elle a bien rempli sa mission à travers un excellent travail en faveur de l’amélioration des conditions de vie des populations au Niger’’ a estimé Mme Kaffa Rakiatou Christelle Jackou. La ministre déléguée de mettre à l’actif de la Représentante résidente de l’UNFPA au Niger, une multitude d’appuis aux Ministères en charge de la Population et de la Santé publique dans divers domaines notamment, ceux de la santé maternelle, de la promotion de la planification familiale, de la lutte contre le VIH/Sida, l’appui à l’humanitaire, l’information et les services en matière de santé de la reproduction, les droits humains et la lutte contre les violences basées sur le genre, l’intégration des questions de population et de développement et la production de données y relatives.

Mme Kaffa Rakiatou Christelle Jackou a en outre évoqué d’autres initiatives et programmes initiés par Mme Monique Clesca. Elle cite entre autres, la Stratégie ‘’Ecoles des maris’’, le Programme ‘Illimin’’, le projet régional sur l’autonomisation des femmes et des filles et le dividende démographique au Sahel. Toutes ces initiatives cadrent parfaitement selon la ministre déléguée, avec les objectifs N° 3 ; 4 ; 5 et 10 des objectifs de développement durable à l’horizon 2030, adoptés par les Chefs d’Etat du monde entier en septembre 2015 à New York. En outre ajoute la ministre déléguée, les initiatives de Mme Monique Clesca se sont pas limités aux services de l’Etat. Elles ont touché d’autres acteurs comme les leaders religieux, les chefs traditionnels et les ONGs.

«Grâce à vos actions et à votre détermination personnelle, ces leaders communautaires sont devenus de véritables acteurs de changements de comportement en matière de planification familiale, à travers notamment ‘’l’Ecole des maris’’ sur toute l’étendue du territoire national » a souligné Mme Kaffa Rakiatou Christelle Jackou. Ainsi bien avant, cette distinction les chefs traditionnels ont attribué les titres de ‘’Tambara’’ et de ‘’Magarame’’ à Mme Monique Clesca, deux titres évocateurs dans nos us et coutumes. Pour la ministre déléguée, la présente cérémonie rend hommage à ‘’une femme de terrain’’. Aussi devant le bilan appréciable de la mission de Mme Monique au Niger, la ministre Rakiatou Christelle Jackou a éprouvé ‘’le regret de la voir partir’’, soulignant que le gouvernement et tous ceux qui ont collaboré avec Mme Monique Clesca garderont « le souvenir impérissable d’une Représentante chevronnée, ouverte et courtoise, toujours portée sur l’action et le résultat ».

C’est en reconnaissance de tous ces efforts que la Représentante résidente de l’UNFPA a été faite Officier de l’ordre du mérite du Niger ; une distinction que Mme Monique Clesca a accepté avec beaucoup d’humilité mais aussi d’émotion. ‘’Je suis très heureuse de recevoir cette distinction et cet acte me touche profondément’’ a-t-elle déclaré avant d’exprimer ses remerciements au Président de la République. Mme Monique Clesca a enfin rendu hommage à ses collaborateurs et à tous les partenaires de l’UNFPA.

Siradji Sanda(onep)

31 mars 2016
Source : http://lesahel.org/