jeudi, 01 décembre 2016 21:17

Notre compatriote SEM Abdou Abarry nommé Ambassadeur de l’Union Africaine en République Démocratique du Congo

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Abdou Abarry Desire Kabila Lettres CreanceNotre compatriote SEM Abdou Abarry, a été nommé, en avril 2016, Ambassadeur de l’Union Africaine en République Démocratique du Congo. Il a présenté ses lettres de créance au Président de la République, S.E.M. Joseph Kabila Kabange, le 12 octobre 2016.

Notre pays vient d’enregistrer encore un important succès diplomatique, à travers la décision de la Présidente de la Commission de l’Union Africaine, Madame Nkosazana Dlamini Zuma, de confier à notre compatriote S.E.M. Abdou Abarry, l’importante fonction de Représentant Spécial de la Présidente de la Commission de l’Union Africaine en RDC.

Doctorant en droit de l’Université Libre de Bruxelles (ULB) et diplômé de l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC), S.E.M. Abdou Abarry a occupé d’importantes fonctions au Niger, notamment :

Directeur Général chargé des relations bilatérales au ministère des Affaires étrangères,

Directeur général chargé de l’intégration Africaine au ministère de l’Enseignement supérieur, Conseiller à la présidence de la République, chef du protocole d’Etat.

Diplomate de carrière et jouissant d’expériences avérées, SEM Abdou Abarry fut tour à tour :

Conseiller du Niger auprès des Nations-Unis à New York de 1992 à 1997,

Ambassadeur du Niger auprès de la Belgique, des Pays-Bas, du Luxembourg, de la Grèce et de l’Islande.

Représentant permanent du Niger auprès de l’Union Européenne des CIJ, CPJ, de l’OIAC et de l’OMD.

Chef du Bureau de Liaison de l'UA auprès de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) à Abuja.

Cette nouvelle nomination est un témoignage et la reconnaissance des talents de nos diplomates tant au plan régional qu’international.

Boubacar Guédé

 

Faits divers : Deux grands réseaux de trafic international de drogues démantelés par l’OCRTIS

L’Office Central de Répression du Trafic Illicite des Stupéfiants (OCRTIS), vient de démanteler des grands réseaux de trafic international de drogue à haut risque. Les trafiquants arrêtés ainsi que les produits saisis ont été présentés hier à la presse en présence du procureur de la République, Mmamae Sayyabou Issa.

L’Office Central de Répression du Trafic Illicite des Stupéfiants (OCRTIS), vient de démanteler des grands réseaux de trafic international de drogue à haut risque. Les trafiquants arrêtés ainsi que les produits saisis ont été présentés hier à la presse en présence du procureur de la République, Mmamae Sayyabou Issa.

Il s’agit d’un groupe de neuf (9) individus parmi lesquels une fille et un mineur, tous de nationalités étrangères interpellés dans la nuit du 4 juillet 2020 aux quartiers Balafon et Aéroport de Niamey pour trafic international de Cocaïnes, d’héroïne et de crack qui est un dérivé de la Cocaïne. Ces trafiquants ont comme activité principale la vente de pièces détachées automobiles. En effet explique le Commissaire Principal de Police, Mountari Abou, directeur du service central de l’information, de relation et des sports, porte-parole de la Police Nationale, depuis plusieurs jours, un dispositif de surveillance et d’infiltration a permis de suivre les mouvements des intéressés (dont deux sont déjà connus et activement recherchés par l’OCRTIS).

Ce travail d’investigation a permis de saisir plusieurs quantités de drogues et des produits de synthèse ainsi que du matériel servant à l’usage et à la fabrication de crack, mettant ainsi en évidence l’existence d’un laboratoire artisanal de fabrication de ce produit illicite (le crack). Ainsi, au cours des perquisitions 115 grammes d’héroïne, 48 grammes de cocaïne, 50 grammes de crack, 270 grammes de bicarbonate de sodium, une balance, une pipe à consommation de crack, un véhicule, des actes de session, des chéquiers et plusieurs documents ont été saisis. Cette saisie, a indiqué le porte-parole de la Police Nationale Mountari Abou, porte à trois (3) le nombre de laboratoires clandestins de fabrication de crack démantelés par l’OCRTIS dans la ville de Niamey depuis 2018. Dans cette affaire comme dans les précédentes, précise-t-il, toutes les personnes interpellées proviennent d’un même pays et appartiennent à un même groupe ethnique.

Lire la suite

Tillabéri/Cérémonie de remise de don : Le Programme Kandadji octroie cinq véhicules 4x4 et quatre motos en appui aux services techniques de la région

L’Agence du barrage de Kandadji vole au secours des services techniques de la région de Tillabéri, sur le plan du renforcement en moyens logistiques. C’est ainsi que, le jeudi 2 juillet 2020, s’est déroulée, à Tillabéri,  une cérémonie au cours de laquelle, le Secrétaire général de l’Agence a officiellement remis au Gouverneur de la région, les clés de cinq (5) véhicules et de quatre (4) motos, tous de type Tout terrain en faveur de certains services techniques.

D’une valeur de 93.700.000 F CFA, les moyens logistiques offerts par le Projet d’Appui au Développement Local (PADL) du Programme Kandadji sont composés de 5 véhicules de type 4x4 destinés aux directions régionales de l’Elevage ; de la Santé publique ; de l’Environnement, et du Génie rural, ainsi qu’au Secrétariat permanent régional du Code rural, mais également de 4 motos offertes aux Secrétariats permanents départementaux du Code rural de Tillabéri, d’Ayorou, de Téra et de Bankilaré.

Peu avant la remise symbolique des clés au Gouverneur de la région, le Secrétaire général de l’Agence du barrage de Kandadji, M. Ali Yéro, a rappelé que l’objectif de développement du PADL est d’amener les communes sises dans la zone d’intervention du barrage de Kandadji à disposer des moyens nécessaires pour mieux accomplir leur mandat légal par la planification et la mise en œuvre d’activités inclusives de développement local, de sécuriser les recettes couvrant les investissements et les couts récurrents et de gérer les risques environnementaux et sanitaires. Dans le cadre de ses activités, le projet d’appui au développements local du Programme Kandadji a prévu le renforcement des capacités d’intervention des services techniques qui apportent leur appui à l’exécution du projet, a ajouté M. Ali Yéro.

Lire la suite

Réhabilitation des salles de laboratoire du CEG5 de Niamey par l’ONG, Al Usra

Réhabilitation des salles de laboratoire du CEG5 de Niamey par l’ONG, Al Usra Une cérémonie de remise symbolique des tabourets pour le laboratoire du CEG 5 de Niamey a eu lieu ce  matin à Niamey. Organisée par l’Amicale des anciens élèves du CEG 5 des années 80, dénommée Al Usra (la famille en Arabe), cette cérémonie officielle présidée par le président de Al USRA, M. Mahamane Hadi Mahamane Nagody, a vu la participation de plusieurs membres de la Usra (dont le Ministre de l’Industrie, M. Amirou Zanaidou), les responsables de l’inspection secondaire de Niamey,  ceux du CEG 5, les parents d’élèves, plusieurs autres invités et élèves dudit établissement.
Cette ONG, nouvellement créée par des anciens élèves du CEG 5 des années 80 mène plusieurs activités sociales pour appuyer ses membres, promouvoir la solidarité et la fraternité, assister le CEG5 et plusieurs autres établissements scolaires.
La cérémonie organisée aujourd’hui vise à apporter une assistance ponctuelle à cet établissement scolaire  créé dans les années 80, en cette période de vaches maigres pour l’Etat du Niger, qui a plusieurs priorités à sa corde.
Dans son allocution d’ouverture,  le Président de AL ASRA, M. Mahamane Hadi Mahamane Nagody a dit toute leur satisfaction de se  retrouver dans ces lieux, où il y a 40 ans ils étaient élèves au CEG 5. C’est un moment de joie et de fierté de revenir aujourd’hui, pour rembourser une dette vis-à-vis de cet établissement.
Aujourd’hui, devenus des grands commis de l’Etat, opérant dans tous les secteurs de la vie socioéconomiques, ils se doivent de penser de temps en temps à cet établissement qui était jadis un creuset de l’unité nationale, car les élèves provenaient de tous les coins et recoins du Niger.
Aussi depuis la création de la USRA, ils se sont donnés comme devoir de toujours répondre présent aux sollicitations du CEG 5.
Pour Mahamane Hadi, c’est  à leur niveau, la compréhension du concept du changement de mentalité tant prôné par les autorités. Chacun dans sa sphère de responsabilité peut aider et stimuler l’autre. L’Etat a tellement des priorités qu’il faut le décharger de certaines charges. En conclusion, le Président Mahamane Hadi a invité les élèves du CEG5 à s’investir dans leurs études afin que des responsables patriotes du Niger de demain jaillissent de leur rang.
Le porte-parole de la Usra, M. Adam Elh Ousmane, pour sa part,  a rappelé les objectifs de la création de la USRA avant d’indiquer que la cérémonie d’aujourd’hui est la nième qu’organise l’ONG au profit du CEG 5.

Lire la suite

Maradi : Plusieurs activités organisées dans le cadre de la 6ème édition de la Journée Internationale de sensibilisation sur l’albinisme

La journée internationale de sensibilisation sur l’albinisme a été célébrée le 5 juillet dernier. A cette occasion, plusieurs activités ont été organisées à Maradi autour du thème retenu cette année qui est «Œuvrons ensemble pour une inclusion sociale des personnes atteintes d’albinisme au Niger».

Cette journée a été instituée par la résolution des Nations Unies en 2015, suite au constat fait sur les multiples violations de droits humains dont sont victimes les personnes atteintes d’albinisme à travers le monde, particulièrement en Afrique. Parmi les activités ainsi organisées, il y a des débats radiophoniques sur les droits des personnes atteintes d’albinisme, des consultions dermatologiques foraines au niveau du Centre hospitalier régional (CHR) et des théâtres forums.

Procédant au lancement des activités de cette 6ème édition de la journée, le Secrétaire général du Gouvernorat de Maradi, M. Soumana Karimou a indiqué que le thème choisi cette année se justifie eu égard à la situation actuelle des droits des personnes atteintes d’albinisme. Ces personnes sont en effet victimes de la persistance des préjugés sociaux ; la non prise en charge de leur situation sanitaire ; l’insertion précaire dans l’économie des milieux dans lesquels elles

vivent. Toutefois, M. Soumana Karimou a indiqué que le gouvernement de la 7ème République attache du prix à la protection des groupes vulnérables en général et des personnes atteintes d’albinisme notamment, à travers la loi sur la protection sociale et son décret d’application en cours d’élaboration. Il a salué les efforts que déploient les partenaires dont la Fondation Raoul Follereau, OXFAM, l’Ambassade de France au Niger dans cette lutte contre la stigmatisation des personnes vivants avec l’albinisme.

Lire la suite

Présentation du Rapport annuel d’activités 2019 de l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (ARCEP) : Le rapport notre une baisse importante du chiffre d’affaires et des investissements des compagnies de téléphonies et ind

La présidente du Conseil national de régulation des communications électroniques et de la poste (CNRCEP), Mme Bety Aïchatou Habibou Oumani, a présenté le vendredi 3 juillet dernier, le Rapport annuel 2019 de l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (ARCEP). Ce Rapport démontre qu’à la date du 31 décembre 2019, le chiffre d’affaires et les investissements des compagnies de téléphonie ont baissé respectivement de 7,5% et 9%. D’un autre côté, le rapport mentionne la présence de 15 opérateurs informels sur le marché de la poste qui étouffent le développement du secteur en menant une concurrence déloyale.

A l’entame de son point de presse, Mme Bety Aïchatou Habibou Oumani a précisé que la présentation du Rapport annuel d’activités 2019 de l’ARCEP visait à satisfaire aux obligations de l’article 12 de la loi 2018-47 du 12 juillet 2018 portant création, organisation et fonctionnement de l’ARCEP et qui prévoit que le Conseil national de régulation des communications électroniques et de la poste (CNRCEP) produise un rapport annuel d’activités. Elle intervient ainsi, précise-t-elle encore, après la remise solennelle de ce rapport au Premier Ministre, SE Brigi Rafini, le mardi 30 juin dernier.

Le rapport annuel 2019 de l’ARCEP fait constater que le nombre d’abonnés de la téléphonie fixe et de la téléphonie mobile a progressé entre 2018 et 2019, passant respectivement de 164.808 à 166.467 abonnés, soit un accroissement de 1%, et 10.202.727 à 11.418.301 abonnés, soit un taux de progression de 11,7%.  Le taux de couverture des services de communication est, quant à lui, de 92% à la date du 31 décembre 2019. Le taux de pénétration globale de la téléphonie est ainsi jugé à 52,9% en 2019, soit une augmentation de 5% par rapport à 2018 pour une population estimée à 22.302.377 habitants, alors même que le taux global de pénétration des services internet, fixe et mobile combinés, s’établit à 24,53%.

Lire la suite



23 novembre 2016
Source : http://Nigerdiaspora.Net/

Dernière modification le samedi, 03 décembre 2016 01:02