Réunion des ministres des Affaires Etrangères et de la Défense des Etats membres du G5 Sahel et l’Union Européenne, Bruxelles (Belgique) : Regard sur les engagements en cours et les avancées réalisées sur le terrainUne réunion regroupant les ministres des Affaires Etrangères et de la Défense des Etats membres du G5 Sahel et de l’Union Européenne a ouvert ses travaux, le mardi 14 mai dernier au siège de l’Union Européenne à Bruxelles, sous la coprésidence de la Haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Fédérica Moghérini, et du ministre burkinabé des Affaires étrangères, M. Alfa Barry.

La délégation nigérienne était conduite par le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des   Nigériens à l’Extérieur, M. Kalla Ankouraou, en présence du Secrétaire permanent du G5 Sahel, M. Maman Sidikou, de l’Ambassadeur du Niger auprès du Royaume de Belgique, S.E.M Ousmane Alassane Abba, de l’Attaché de défense le Général de brigade Goukoye Abdoul Karim et du premier Conseiller Mohamadou Aboubacar.

Cette importante rencontre qui intervient plus d’un an après la conférence de haut niveau sur le Sahel, tenue en février 2018 à Bruxelles, a pour objectif général de faire le bilan des engagements en cours et des avancées réalisées sur le terrain. La réunion ministérielle UE28-G5 Sahel vise aussi à remobiliser l’attention des Etats membres de l’UE, ainsi que les autres partenaires internationaux, dans un contexte marqué par une détérioration extrême de la situation sécuritaire. Une situation qui permet de s’interroger sur la meilleure façon de rendre plus efficace la stratégie existante au sein du G5 Sahel ainsi que de l’UE et d’autres partenaires internationaux. Au cours des échanges les intervenants ont mis l’accent sur le bilan des réalisations d’une part, l’identification des défis et les perspectives d autre part.

Imprimer E-mail

SEM Abdallah WafyLe nouvel Ambassadeur du Niger aux Etats d’Amérique, SEM. Abdallah Wafy, a présenté, le mardi 16 avril 2019, au Département d’Etat Américain, les copies figurées de ses lettres de créances, en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République du Niger auprès des Etats Unis d’Amérique. A l’occasion de cette présentation, l’ambassadeur du Niger a évoqué avec les responsables du Département d’Etat américain, les différents aspects de la coopération bilatérale. Ils se sont félicités de la qualité des relations qui existent entre les deux pays, tout en s’engageant à oeuvrer à leur renforcement et à leur diversification.
Source : MAEC/IA/NE

17 avril 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Cérémonie de remise de distinction au Ministère des Affaires Etrangères : SE. Seyed Gholamreza Meigoni, fait Commandeur dans l’ordre du mérite du NigerLe Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur, M. Kalla Ankouraou, a procédé hier en fin d’après-midi dans les jardins du Ministère, à la remise de distinction à SE. Seyed Gholamreza Mir Mahamad Meigoni, Ambassadeur de la République Islamique d’Iran en fin de mission au Niger. Au cours de la cérémonie qui s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités et de nombreux diplomates accrédités au Niger, le diplomate Iranien a reçu la médaille de Commandeur dans l’ordre du mérite du Niger.

Dans son allocution, le Ministre des Affaires Etrangères, M. Kalla Ankoraou, a indiqué que M. Seyed Gholamreza Mir Mahamad Meigoni a, au cours de son séjour au Niger, œuvré inlassablement avec sérieux, efficacité et dévouement pour donner un nouveau visage à la coopération nigéro-iranienne. « Vous avez servi honorablement les relations entre les deux pays, avec la marque spéciale que vous avez su imprimée à vos démarches pour être aux côtés de ceux qui ont la charge de relever les immenses défis du redressement économique et social du Niger dont vous êtes un témoin » a dit me ministre des Affaires étrangères au diplomate iranien.

Imprimer E-mail

fL’atelier de formation des trésoriers des représentations diplomatiques et consulaires nigériennes en Europe s’est achevé le mercredi 27 mars 2019 , dans la salle de réunion de l’Ambassade du Niger à Paris , en France.

Paris, il faut le rappeler, fait partie des huit axes identifiés, pour le regroupement de tous les financiers exerçant dans nos ambassades et consulats, installés dans les différentes zones géographiques du monde, pour cette formation, en comptabilité à partie double, initiée par la Direction générale du trésor et de la comptabilité. L’objectif principal du plan d’action élaboré à cet effet est la recherche de l’efficacité et de l’efficience de la dépense publique, gage d’une gestion rigoureuse des deniers publics et la réorganisation des services financiers, logés dans nos différentes représentations diplomatiques.

Au terme de cette formation, qui s’est appuyée sur des cas pratiques, les financiers de nos ambassades basées en Suisse, en Allemagne, en Belgique, en Italie, au Danemark et à l’Unesco, ont été outillés pour la maitrise de leurs comptes et la production d’une comptabilité saine, à maitriser les mouvements de leurs comptes, à produire et intégrer leurs comptabilités et enfin, asseoir un mécanisme de suivi régulier de toutes ces opérations financières et comptables.

Intervenant lors de la clôture de cette formation, l’Ambassadeur du Niger en France, a remercié les participants, pour l’intensité des échanges qui ont émaillé les travaux. Son Excellence Ado Elh. Abou les a ensuite invités, à mettre en oeuvre les nouvelles connaissances acquises, pour répondre aux exigences édictées par nos structures nationales financières, dans le cadre de notre politique de gestion rigoureuse et moderne de nos deniers publics.

Imprimer E-mail

M. Kalla Ankouraou, ministre nigérien des Affaires étrangères et de la CoopérationM. Kalla Ankouraou, ministre des Affaires étrangères et de la CoopérationLe Niger, pour s'assurer une bonne assise diplomatique et un rayonnement international, a engagé une offensive diplomatique marquée notamment par l'élargissement de sa carte diplomatique, selon le ministre nigérien des Affaires étrangères et de la Coopération, Kalla Ankouraou.

Il s'agit pour le Niger, sous l'impulsion du chef de l'Etat Mahamadou Issoufou, de multiplier la coopération pour lutter efficacement contre le terrorisme, l'immigration, d'assurer un développement socio-économique durable au Niger, a expliqué M. Ankouraou lors d'un point de presse animé jeudi à Niamey.

Ainsi, le pays s'est employé à un élargissement de sa carte diplomatique avec la réouverture prochaine des ambassades nigériennes en Russie et au Canada, mais également la transformation de certains consulats en ambassades, tel que celui d'Abou Dabi, afin de répondre aux exigences du contexte mondial.

Le Niger et la Russie entretiennent des relations vieilles de plus de 40 ans, renforcées à travers un protocole d'accord signé en octobre 2016 à Niamey qui devrait permettre aux deux pays d'approfondir leur coopération en matière de sécurité et de développement. Le président nigérien Mahamadou Issoufou prendra part au sommet Afrique-Russie qui se tiendra en octobre prochain à Sotchi, selon l'ambassadeur de Russie au Niger, Alexeï Doulian.

S'agissant de la coopération canadienne au Niger, elle est centrée sur le secteur de l'éducation de base mais également sur les domaines de la santé, de l'eau et de la lutte contre la désertification.

Parallèlement, en moins de deux ans, plusieurs autres pays, notamment la Belgique, le Soudan et les Pays-Bas, ont ouvert leurs représentations diplomatiques dans la capitale nigérienne, tandis que le Ghana se dote d'un consulat général, par la faveur de cette offensive diplomatique engagée par le régime en place, apprend-on au ministère nigérien des Affaires étrangères.

Imprimer E-mail