Forfait Albarka

Coopération Niger-Suisse : un accord sur la sécurité alimentaire signé

Coopération Niger-Suisse : un accord sur la sécurité alimentaire signéLa conseillère fédérale Simonetta Sommaruga et le ministre des affaires étrangères Ibrahim Yacoubou, ont signé mercredi dernier à Niamey un accord à travers lequel ce pays européens appuiera onze organisations paysannes. Un appui qui permettra d’aider près de 330'000 producteurs nigériens qui en bénéficieront.

La cérémonie de la signature a eu lieu avec le ministre des Affaires étrangères du Niger Ibrahim Yacouba. Selon site Swissinfos, Berne va contribuer à hauteur de 7'500'000 francs à ce projet d'appui à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, selon le bureau de la DDC au Niger. La Suisse soutient depuis une quinzaine d'années les organisations paysannes faîtières du Niger.

Lors de cette visite prévue sur deux jours, Mme Sommaruga s'est aussi entretenue avec le président nigérien Mahamadou Issoufou. Elle a également rencontré le ministre de la Justice Marou Amadou. Pendant son séjour, la conseillère fédérale a visité un site de formation agricole à Harikanassou, dans la région de Dosso

La Suisse est représentée au Niger par le Bureau de la coopération suisse. Selon le site de la représentation consulaire, la Suisse soutient les efforts de développement du Niger en investissant dans le développement rural, l'éducation, la formation professionnelle et la gouvernance locale. Ses interventions visent à améliorer les conditions d'existence des populations locales en les invitant à devenir elles-mêmes des acteurs de leur développement. Le Niger est dans une situation d'insécurité alimentaire récurrente en raison de problèmes conjoncturels et structurels. Depuis les années 1970, le pays a connu sept crises alimentaires majeures. Environ 80% de la population vit en milieu rural, et plus de 60% sous le seuil de pauvreté.

Conformément aux stratégies élaborées par l'Etat pour le développement du Niger, la DDC est active dans trois domaines d'intervention : Le développement rural et la sécurité alimentaire : appui à la modernisation des exploitations familiales, à la gestion durable des ressources naturelles, au développement des filières agro-Sylvio-pastorales et de l’artisanat ; l’éducation de base et la formation professionnelle : appui à la qualité de l’éducation de base, à la formation professionnelle et à l’éducation alternative ; la gouvernance locale et la décentralisation : accompagnement des collectivités territoriales dans la mise en œuvre des tâches qui leur sont déléguées (infrastructures et services), appui au dialogue entre élus et citoyens.

Selon le site du consulat suisse au Niger, ce programme de la Coopération suisse est mis en œuvre en priorité dans les régions de Dosso et de Maradi et prend en compte trois thèmes transversaux : Genre, Culture, Migration.

Une agence consulaire, qui dépend de l’Ambassade de Suisse à Abuja (Nigeria) est chargée des affaires consulaires notamment de l’assistance aux ressortissants suisses ainsi que de la représentation de la Suisse dans les domaines des relations publiques, de l’économie et de la culture.

Garé

08 octobre 2017
Source : La Nation

Imprimer E-mail