Forfait Albarka

Réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies à New York : Déclaration des Ministres des Affaires Etrangères des pays du G5Sahel, suite à la décision du Gouvernement américain d'inscrire le Tchad sur la liste des pays visés par le décret migratoire

Réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies, à New York (Etats Unis) Déclaration des Ministres des Affaires Etrangères des pays du G5Sahel, suite à la décision du Gouvernement américain d’inscrire la République du Tchad sur la liste des pays visés par le décret migratoire

Réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies, àNew York (Etats Unis) Déclaration des Ministres des Affaires Etrangères des pays du G5Sahel, suite àla décision du Gouvernement américain d’inscrire la République du Tchad sur la liste des pays visés par le décret migratoire

En marge de la réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies qui s’est tenue le 30 octobre dernier à New York (Etats Unis), réunion au cours de laquelle le ministre en charge des Affaires étrangères Ibrahim Yacoubou a fait une intervention pour plaider en faveur du soutien à l’opérationnalisation de la Force conjointe du G5­ Sahel, les ministres des Affaires étrangères des pays membres du G5 ont eu plusieurs rencontres àWashington. A l’issue de ces consultations, les cinq ministres ont rendu public hier 1er novembre 2017, une déclaration conjointe dont nous vous proposons ici l’intégralité

«Les Ministres des Etats membres du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad) ont rencontré, ce jour 31 octobre 2017 à Washington, les personnalités de haut niveau du Département d’Etat et du Département de la Défense.
Au cours de cette rencontre, les Ministres du G5 Sahel ont renouvelé leur préoccupation suite à la décision du Gouver­nement américain d’inscrire la République du Tchad sur la liste des pays visés par le décret migratoire. Ils ont notam­ment souligné que cette décision ne reflète pas l’engagement et les sacrifices consentis par le Tchad dans la lutte contre le terrorisme au Sahel (Tchad, Niger, Mali) et dans toute la bande sahélo­saharienne contre Boko Haram.

Ils ont estimé que cette me­sure présente le risque de porter préjudice à la solidarité et à l’unité́ du G5 Sahel, au mo­ment où le processus d’opérationnalisation de la Force conjointe du G5 Sahel est bien engagé et suscite beaucoup d’espoir de stabilité chez les populations du Sahel.

Aussi, les Ministres du G5 Sahel ont exhorté l’Administra­tion américaine à réexaminer cette décision, en vue de la levée rapide de cette sanction contre le Tchad. Par ailleurs les Ministres du G5 Sahel ont saisi l’occasion pour présenter leur compassion à l’Admi­nistration américaine, à la suite de la mort de quatre soldats américains tombés sur le champ d’honneur au Niger, aux côtés de leurs frères d’armes nigériens.

Enfin, les ministres du G5 Sa­hel se sont félicités des conclusions de la réunion du Conseil de sécurité des Na­tions Unies, du 30 octobre 2017, consacrée à la Force Conjointe du G5 Sahel. Ils ont notamment salué l’annonce de contribution d’un montant de 60 millions de dollars du Gouvernement américain en faveur de la Force Conjointe du G5 Sahel.
Fait à Washington, le 1er novembre 2017.

02 novembre 2017
Source : http://lesahel.org

Imprimer E-mail