Orange Money 300%

Rencontre entre le Ministre en charge des Affaires Etrangères et le Corps diplomatique accrédité au Niger : M. Ibrahim Yacoubou plaide pour une mobilisation internationale en vue de l’atteinte des objectifs du G5 Sahel

Ibrahim Y atteinte objectifs G5 SahelLe Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur, M. Ibrahim Yacoubou a rencontré, hier matin, à l’auditorium Sani Bako, les Ambassadeurs et les chefs des missions diplomatiques accrédités au Niger. A travers cette rencontre, il s’agit pour le chef de la diplomatie nigérienne de trans mettre le mess age du Président de la République, SE. Issoufou Mahamadou, Président en exercice du G5 Sahel, à la communauté internationale pour une réelle mobilisation autour du développement et la sécurité au Sahel.

Dans le mot introductif qu’il a prononcé à l’entame de la rencontre, le Ministre en charge des Affaires Etrangères a remercié tous les ambassadeurs pour leur disponibilité à chaque fois qu’ils sont sollicités par le Gouvernement. M. Ibrahim Yacoubou a expliqué que cette rencontre a été sollicitée sur instruction du Président de la République qui assure la présidence du G5 Sahel au titre de l’année 2018. Aussi, le Ministre des Affaires Etrangères a saisi cette occasion pour transmettre le message de remerciement de la Présidence du G5 Sahel à la communauté internationale et aux amis du Sahel pour leur mobilisation, leur solidarité et leur appui dans le cadre du développement et de la sécurisation de la zone.

Le Ministre Ibrahim Yacoubou a ensuite rappelé quelques activités ou et actes récents illustrant cette solidarité. C’est le cas de la conférence de Bruxelles qui a été un formidable élan européen aux cotés du G5 sahel, précédé de l’annonce l’Union Européenne. « Cet élan s’est amplifié lors de la conférence de Bruxelles, où un grand nombre de pays européens ont annoncé et où réaffirmé leur contribution », a-t-il souligné, tout en saluant la contribution de l’Arabie Saoudite, des Emirat Arabes Unis, de la Turquie, et du Rwanda, des pays qui ont annoncé formellement un montant pour le soutien à cette force conjointe du G5 Sahel. Le Ministre en charge des Affaires Etrangères a indiqué que depuis le sommet du G5 Sahel tenu en février dernier, à Niamey, le Président de la République, SE. Issoufou Mahamadou, désigné par ses pairs pour assurer la présidence de cette organisation, n’a ménagé aucun effort pour consolider les rapports entre les pays membres et la Communauté internationale. « SE. Issoufou Mahamadou s’était engagé à se mobiliser et à mobiliser les amis du Sahel pour que nous puissions relever les deux défis du développement et de la sécurité de notre espace » a dit M. Ibrahim Yacoubou.

« Je voudrais donc vous dire que dans ce cadre là, nous sommes, au niveau du Ministère des Affaires Etrangères, engagés aussi à vous mobiliser, à faire en sorte que vous continuiez à nous soutenir pour que nous puissions réaliser ces défis», a-t-il ajouté. Le ministre en charge des Affaires Etrangères a, par la suite, porté à la connaissance des ambassadeurs, le message proprement dit, du Président en exercice du G5 Sahel, dont il est porteur. Ce message demande en substance aux ambassadeurs de continuer à se mobiliser pour que cette force puisse être pleinement déployée, qu’elle soit opérationnelle le plutôt possible, et plus active sur le terrain et qu’elle puisse réaliser des victoires déterminantes sur les terroristes et les narcoterroristes dans la zone conformément aux engagements des pays membres ; de travailler ensemble pour que les annonces qui ont été faites puissent se concrétiser en décaissement concret pour la force. « Il est important que les ressources annoncées puissent être mobilisées le plus rapidement possible. Parce que pour nous, c’est une garantie de l’efficacité de la mission que nous voulons mettre sur place. C’est un appel insistant et important pour qu’ensemble avec vous, nous puissions créer les conditions de la mobilisation effective de ces ressources qui ont été annoncées », a soutenu M. Ibrahim Yacoubou

A cet égard, le Ministre des Affaires Etrangères, a lancé un appel qui a consisté à demander à tous les pays qui ne se sont pas encore annoncés, de se prononcer en vue de soutenir cette force. L’autre appel de la présidence nigérienne du G5 Sahel, a indiqué le Ministre des Affaires Etrangères, c’est de travailler ensemble avec les membres du Conseil de Sécurité des Nations Unies, les membres permanents et les non-permanents, ainsi que tous les pays de la communauté internationale qu’il y ait une nouvelle résolution qui va placer la force de G5 Sahel au chapitre 7 de la charte des Nations Unies. « Pour nous, cela est important juridiquement, c’est aussi important pour que nous puissions assurer la pérennité des ressources et de la mission. L’amplification de la menace, la nécessité d’avoir encore une force plus efficace, la nécessité pour que nous soyons dans un rapport de force plus déterminant par rapport aux terroristes nous recommande de vous demander de continuer à vous mobiliser à partir du Conseil de Sécurité pour que cette résolution puisse être votée » a déclaré le ministre Ibrahim Yacoubou.

Se fondant sur l’expérience de certains conflits dans la sous région ou dans d’autres parties du monde, mais aussi partant de l’analyse propre, le ministre des Affaires Etrangères s’est dit convaincu que le vote d’une nouvelle résolution sur le chapitre 7 est un élément qui va amener une valeur ajoutée à l’objectif que s’est fixé le G5 Sahel, celui de combattre efficacement et rapidement le terrorisme dans cette zone. « Face aux terroristes, il n’y a pas un jour à perdre, il n’y a pas une minute à perdre. Nous devons être décisifs », a expliqué M. Ibrahim Yacoubou. « Les pays membres ont déjà répondu à l’un des objectifs, celui de mettre, très rapidement, à la disposition de l’espace les forces nécessaires, a souligné M. Ibrahim Yacoubou » a-t-il ajouté, tout en se réjouissant du soutien ferme de la communauté internationale qui a compris les enjeux et qui a accepté d’accompagner les pays de l’espace. « Maintenant nous voudrions que ce soutien puisse se concrétiser en termes de moyens maté- riels, de ressources financières et de tous les moyens possibles pour que cette force puisse réaliser son objectif », a conclu le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur.

Ali Maman

29 mars 2018
Source :http://lesahel.org/

Imprimer E-mail