Economie

Après deux jours et demi d’échanges et de débats sur la gestion vertueuse des finances publiques à travers la mise en œuvre du compte unique du trésor, les participants au séminaire sur les établissements publics administratifs, la gestion de trésorerie et la gestion de la dette, ont été édifiés sur la nécessité d’accompagner les réformes engagées par l’Etat en matière des finances publiques dont la finalité est d’aboutir à un trésor public banquier. C’est le Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique (DGT/CP), M. Issa Djibo qui a procédé vendredi dernier, à la clôture des travaux de ce séminaire.

Les thématiques ayant fait l’objet de communications, suivies des questions-réponses, ont permis aux échanges d’être denses. Ce qui a fait dire au Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique que la clôture de ce séminaire ne constitue pas une fin. Elle marque plutôt une nouvelle étape des reformes mises en œuvre depuis quelques années, et dont l’importance a été mise en évidence à travers des ateliers au cours cette même rencontre. En effet, ce travail de réforme ne sera pas exclusivement interne à la DGT/CP, mais concernera d’autres directions et institutions externes telles que : la direction des établissements publics et des participations de l’Etat de la Direction Générale des Operations financières et des Reformes (DGOF/R) ; la Direction de l’Information Financière (DIF), mais aussi la Cour des Comptes.

Au sein de la DGT/CP, l’Agence Comptable Chargée des Dépôts (ACCD) est naturellement la principale structure concernée, mais l’Agence Comptable Centrale du Trésor (ACCT), la Direction de la Réglementation et du Contentieux (DRC), la direction des systèmes d’information, et la direction des études et des statistiques prendront également part à ce processus.

Imprimer E-mail

Economie