Forfaits Internet Aitel Niger

Forfait Albarka

Signature de convention entre l’Etat du Niger et le groupe de la Banque Centrale Populaire du Maroc : Le groupe BCP du Maroc prend les rennes de la BIA-Niger

BIA Niger BCP Maroc ConventionLe ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, et le Président Directeur Général du groupe de la Banque Centrale Populaire du Maroc M. Mohamed Benchaaboun ont procédé hier dans l’après-midi, à Niamey, à une signature de convention à travers laquelle l’Etat du Niger cède ses actions au niveau de la Banque Internationale pour l’Afrique (BIA-Niger) au profit du groupe de la Banque Centrale Populaire du Maroc. Cette convention va permettre au groupe BCP d’être non seulement l’actionnaire majoritaire de cette banque mais aussi et surtout de se hisser au premier rang des institutions financières qui opèrent dans notre pays.

Cette signature de convention s’est déroulée en présence de plusieurs membres du gouvernement ; de l’Ambassadeur du Maroc au Niger ; du président du conseil d’administration de la BIA ; des cadres centraux du ministère des Finances et des responsables des sociétés partenaires de la BIA-Niger. Désormais, l’essentiel des actions de la BIA sont désormais contrôlées par le groupe BCP du Maroc via sa filiale Atlantic Business International.

Peu après avoir apposé sa signature sur les documents de convention, le ministre des Finances a précisé que cette opération marque l’entrée du groupe BCP dans le capital social BIA-Niger. La présente convention permet aussi d’ouvrir une nouvelle page de la coopération économique et financière entre nos deux pays et au-delà entre les peuples nigérien et marocain. C’est conformément aux directives du Président de la République que le gouvernement a décidé de sauver la BIA-Niger en rachetant en avril 2012 les actions acquises par un partenaire privé qui se retira après juste quelques mois d’exploitation de la Banque. Ainsi face à l’impérieuse nécessité de sauvegarder une fois de plus la BIA-Niger, de stabiliser le secteur financier national et de préserver de centaine d’emplois et des ménages nigériens, le gouvernement s’est évertué pour identifier un repreneur stratégique doté de compétences et de ressources nécessaires pour donner une nouvelle impulsion à la BIA-Niger. Aujourd’hui, a dit le ministre Massoudou Hassoumi, cet objectif est atteint. La BCP rachète les parts de l’Etat du Niger. Mieux, elle injecte de nouvelles liquidités permettant de rehausser le capital de BIA-Niger à plus de 19 milliards de FCFA.

Ces ressources permettront à la Banque d’être en conformité avec la réglementation bancaire ; de satisfaire aux demandes de concours de la clientèle ; d’élargir son réseau d’agence et de développer la gamme de services et produits mis à la disposition des agents économiques du Niger. Ce nouveau souffle de bancarisation, précise le ministre des Finances se fera avec une plateforme technologique moderne. En outre, en confiant les rennes de la BIA-Niger au groupe BCP du Maroc, l’Etat du Niger demande à ce nouveau partenaire stratégique de conduire l’institution financière en bon père de famille. Il attend de la BCP plus qu’un transfert de compétence, un partage de technologie, de savoir-faire et d’innovation permettant de rehausser de manière durable le taux de bancarisation et de promouvoir la finance inclusive au Niger.

Pour le PDG du groupe BCP du Maroc M. Mohamed Benchaaboun, cette signature de convention marque la prise de participation de près 70% par le groupe BCP dans le capital de BIA-Niger. C’est un travail qui a été réalisé a travers Atlantic Business International, la filiale du groupe BCP du Maroc. Ce rachat des parts de l’Etat du Niger dans le capital de la BIA-Niger marque un nouveau jalon dans le développement du groupe BCP dans la région. Il confère au groupe BCP une position de leader dans le secteur bancaire nigérien. « Ce nouveau positionnement de notre groupe permettra de soutenir plus efficacement le développement économique du Niger et de contribuer de manière optimale au financement de l’ensemble des segments de la clientèle, quelle soit publique ou privée, particulier ou entreprise, de revenus faibles, moyens ou élevés. Nous sommes convaincus du potentiel du développement économique du Niger. Et nous faisons confiance aux initiatives de reformes qui sont menées. La dynamique agricole est bien installée et l’inflation maitrisée au Niger », a souligné le DGP du groupe BCP Maroc.

Auparavant, le président du conseil d’administration de la BIA-Niger M. Maman Laouali Abdou Raffa a présenté à l’assistance un aperçu historique de la BIA-Niger qui montre toutes les péripéties qu’elle a traversées.

À l’issue de la signature de convention, un point de presse a été co-animé par le ministre des Finances ; le président directeur général du groupe BCP Maroc et le directeur général du groupe BCP à l’International M. Kamal Mokdad. Il ressort de ce point de presse que du côté du Niger, il s’agit à travers cette convention de sauver la BIA-Niger ; de sauver les emplois et sauver la clientèle. Ce qui peut ainsi contribuer à stabiliser le système financier. Du coté de la BCP, l’ambition est de continuer le processus de développement dans le cadre de tous les pays de la CEDEAO.

Hassane Daouda(onep)

12 juillet 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Economie