Forfait Albarka

Evolution générale des prix des produits agricoles au cours du mois de juin 2017 : Le prix du mil monte de 5% tandis que celui du maïs reste stable

  Evolution générale des prix des produits agricoles au cours du mois de juin 2017 :  Le prix du mil monte de 5% tandis que celui du maïs reste stableLa situation des marchés agricoles est marquée pour la période du mois de juin 2017 par une augmentation des prix moyens des principales denrées agricoles. Cette situation, relevée par le N° 247 du Bulletin mensuel des produits agricoles réalisé par le Système d’Information sur les Marchés Agricoles (SIMA, s’explique par la réduction de l’offre des produits concernés face à une demande constante en cette période de travaux champêtres, appelée aussi au Niger " période de soudure".

Pour ce qui est des variations mensuelles constatées sur les prix des différents produits au niveau des marchés nationaux on note pour le sorgho +7% ; le mil et le niébé +5% ; l’arachide en coque +4%. Toutefois, il ressort des informations fournies par le bulletin mensuel des produits agricoles que les prix moyens du maïs, du poivron séché, du souchet et du riz restent presque constants. La comparaison faite révèle des variations annuelles notamment pour le mil et le sorgho de +35% ; le niébé +19% ; le maïs +18% ; l’oignon +15% ; le souchet petit rhizome +11% ; le poivron séché -14% ; l’arachide coque -7% et le riz local -5%, tandis que les prix du riz importé et du souchet gros rhizome restent presque constants.

Aussi les variations quinquennales sont de +21% pour le sorgho ; le mil +20% ; le maïs +11% ; le souchet gros rhizome +5% ; et pour le poivron séché -22% ; l’arachide coque -16% ; le riz local -12% ; le niébé -10% ; l’oignon -9% ; le souchet petit rhizome -7% et le riz importé -4%.

L’analyse de cette section, note-t-on, est faite afin de dégager les tendances globales des prix des céréales et des produits de rente sur l’ensemble des 66 marchés nationaux réguliers et sentinelles suivis par le SIMA (Système d’information sur les marchés agricoles). L’appréciation des marchés et l’analyse des prix fait ressortir pour les céréales fait ressortir que le prix moyen du mil, se situe à 295 FCFA/kg contre 283 FCFA/kg le mois passé. Il connaît ainsi une légère hausse de 5%. Cette évolution pourrait s’expliquer par la pression de la demande sur les marchés suivis.  

S’agissant du sorgho, à l’instar du mil, son prix moyen national affiche une sensible hausse de 7% par rapport à celui du mois passé, à cause de la réduction de l’offre du produit sur les marchés suivis. Ainsi, pour le sorgho le prix moyen national actuel se situe à 274 FCFA/kg contre 257 FCFA/kg précédemment.

Pour le maïs, contrairement au mil et au sorgho, le prix moyen national reste presque constant par rapport au mois passé, en raison de l’équilibre entre l’offre et la demande sur les marchés suivis. Le prix moyen se situe actuellement à 264 FCFA/kg contre 259 FCFA/kg le mois passé. Aussi, le prix le plus bas soit 216 FCFA/kg est relevé au marché de Bonkaney/Niamey alors que le prix le plus élevé est observé à celui de Nguigmi, soit 364 FCFA/kg). Comparé au niveau de juin 2016, le prix moyen du maïs et à la moyenne des cinq dernières années, le prix moyen est en hausse de 18% et 11% respectivement.

Concernant le prix moyen national du riz importé, on note qu’il reste presque constant par rapport à celui du mois passé. Il se situe actuellement à 461 FCFA/kg contre 462 FCFA/kg précédemment. Cette situation s’explique par la régularité de son offre sur les marchés suivis. Le prix le plus bas, soit 389 FCFA/kg, est observé à Gothèye. Par contre, le prix le plus élevé est relevé sur le marché de Nguigmi, soit 665 FCFA/Kg.

Enfin, tout comme le riz importé, le prix moyen national du riz local reste stable par rapport à son niveau du mois précédent, du fait également de l’équilibre entre l’offre et la demande du produit sur les marchés suivis. Il se situe actuellement à 356 FCFA/kg contre 352 FCFA/kg précédemment.

Souley Moutari(onep)
26 juillet 2019
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Economie