Cérémonie de signature de convention d’appui budgétaire au titre de l’année 2017 : Un appui supplémentaire de Cinq millions d’euros de la France pour le Niger

Cérémonie de signature de convention d’appui budgétaire au titre de l’année 2017 : Un appui supplémentaire de Cinq millions d’euros de la France pour le NigerLe ministre des Finances M. Massoudou Hassoumi et l’Ambassadeur de France au Niger SE. Marcel Escure, ont signé vendredi dernier à Niamey, une convention de financement de cinq (5) millions d’Euros. Il s’agit d’une deuxième signature de convention au titre de l’année 2017, en complément d’appui à de nombreux projets de développement financés par l’Agence Française de Développement (AFD) et à l’appui qui passe par l’Union Européenne et d’autres organisations multilatérales.

Cette signature de convention est selon le ministre des Finances révélatrice de l’excellente relation bilatérale qui existe entre la France et le Niger depuis l’indépendance. « Notre pays vient de bénéficier des cinq millions d’Euros en plus des dix millions d’Euros qui lui ont été accordés par la France. Qu’elle soit affectée ou libre, cette aide budgétaire participe au renforcement des efforts de l’Etat du Niger sur ses mêmes priorités qui sont liées d’abord à la sécurité alimentaire et aux services publics notamment la Santé et l’Education », a déclaré M. Massoudou Hassoumi. Aussi, a souligné le ministre des Finances, la France intervient à travers l’AFD dans plusieurs projets de développement au niveau multilatéral au sein de l’Union Européenne qui jusqu’à présent est le premier partenaire du Niger, du point de vue de l’aide au développement.

«La France joue également un rôle extrêmement important dans l’accompagnement de notre pays sur le plan

sécuritaire » a rappelé le ministre des Finances. M. Massoudou Hassoumi a remercié, au nom des autorités nigériennes, la France pour le soutien multiforme qu’apporte l’AFD dans plusieurs secteurs prioritaires au-delà des aides budgétaires. Pour l’Ambassadeur de France au Niger, cette cérémonie traduit le soutien de son pays au programme des réformes de développement du gouvernement nigérien conformément au cadre général de coopération pluriannuelle signé en février 2017 à Paris les Premiers ministres des deux pays. « Exceptionnellement nous sommes amenés à apporter pour la seconde fois pour l’exercice une aide budgétaire au Niger dont une partie est libre d’emploi pour financer les besoins les plus urgents de l’Etat soumis à l’appréciation de gouvernement et une autre partie destinée à des activités plus définis», a indiqué SE. Marcel Escure.

La première convention d’aide budgétaire générale de 10 millions d’Euros comprenait une tranche de sept 7 millions sans affectation déterminée à l’appréciation du gouvernement du Niger et une tranche de 3 millions destinée prioritairement à l’apurement de certains arriérées de l’Etat, a rappelé l’Ambassadeur. Cette deuxième signature dont une tranche de trois millions d’Euros est libre d’emploi pour les besoins les plus urgents de l’Etat et une tranche de deux millions d’Euros qui seront orientés pour la sécurité alimentaire permettra selon l’Ambassadeur de France au Niger, de reconstituer le stock alimentaire de l’OPVN. À travers cette aide, précise SE. Marcel Escure, la France espère apporter un appui sensible à des populations en difficulté. L’Ambassadeur de France au Niger a également évoqué la Conférence des bailleurs qui se tiendra à Paris dans ce cadre les 13 et 14 décembre prochains et qui est déterminante dans la mise en œuvre du plan de développement économique et sociale du pays. « La France sera aux côtés du Niger pour non seulement contribuer au financement de ce programme mais aussi inviter les autres partenaires à le soutenir et à apporter son expertise, celle de l’Etat et celle du secteur privé français dans les différents domaines de ce programme ambitieux», a conclu M. Marcel Escure

Aïchatou Hamma Wakasso(onep)

11 décembre 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer