La nouvelle facturation de la NIGELEC livre ses secrets : Les citoyens apprécient

Facture Nigelec 2018En ce début d'année, les esprits sont focalisés sur l’application des nouvelles mesures fiscales avec l’entrée en vigueur de la loi des finances 2018. Côté facturation NIGELEC, plus de peur que de mal. Des citoyens s’expriment sur le sujet.
«Il n’y a pas le feu!»,c’est le refrain qu’on entend çà et là, sur les lèvres appréciant la nouvelle facturation de la NIGELEC. « Moi, je ne m’attendais pas à voir ma facture baissée. Alors que le mois passé j’ai déboursé 15 000 FCFA, avec la nouvelle tarification je me suis retrouvé avec 11 000 FCFA » ; Dixit Adamou. M, fonctionnaire de l’Etat. Pour Rabi. N, ménagère tenant un petit commerce à la devanture de leur maison au quartier Banifandou II, l’étonnement est grand : « C’est le contraire de ce qu’on nous a dit que j’ai constaté sur la facture de ce mois. Il n’y a pas eu d’augmentation mais de diminution ». Assis à côté d’elle, un jeune homme qui semble avoir bien disséqué les éléments de la nouvelle tarification tente d’expliquer : « Le prix du Kilowat a été revu à la baisse pour la tranche comprise entre 0 et 150 kwatts. Mais au- delà de cette tranche, il y a eu augmentation ». En zoomant sur la facture NIGELEC de janvier, on retrouve en effet toutes les informations sur la nouvelle tarification qui se résument de la manière suivante : pour la tranche de 1 à 150 kw (appelée la tranche sociale), le prix du kw est désormais de 68, 37 F au lieu de 79, 25 F, soit une baisse de 10, 88 F; pour la tranche de 150 à 300 kw, le prix du kw est de 89, 82 F, soit une hausse de 10,67F;et pour la tranche qui va au- delà de300Kw,le prix du kw est fixé à 127, 27, soit une hausse de 48,02 F Comme on peut le constater, la nouvelle tarification fait la joie des petits consommateurs qui constituent l’écrasante majorité de la clientèle de la NIGELEC. Hamidou. H lui a une toute autre lecture de cette révision des tarifs de la Nigérienne d’Electricité : « Cette nouvelle tarification va permettre de rationnaliser la consommation en énergie électrique pour la NIGELEC qui fait face à un problème de production en énergie électrique. Le plus gros consommateur est l’Etat ; et c’est là qu’il y a le grand gâchis. L’administration publique ne contrôlant pas sa consommation, l’augmentation du prix du kw pour les gros consommateurs va amener l’Etat qui en est le premier à contrôler sa consommation. Seulement, la crainte à ce niveau, est de voir les autres grands consommateurs, à savoir les commerces, les entreprises et les sociétés qui consomment au-delà de 300 kw d’impacter cette augmentation sur leurs produits et services ».
Au niveau de la NIGELEC, on dit que la nouvelle tarification n’a rien avec la loi des finances, et qu’elle consiste à faire face aux charges afin de relever les nouveaux défis, la demande étant de plus en plus forte.
Oumarou Kané

13 février 2018
Source :  La Nation

Imprimer E-mail

Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey

Economie