Rencontre Ministre des Finances/PTF : La loi des finances 2018 au centre des échanges

Rencontre Ministre des Finances PTFHier, mercredi 28 février 2018, s’est déroulée, à l’hôtel Gaweye de Niamey, une rencontre d’échanges entre le Ministre des Finances Hassoumi Massaoudou et les Partenaires Techniques et Financiers. Une occasion qui a permis au Ministre Hassoumi Massaoudou d’édifier les représentants des institutions telles que la Banque Mondiale, le Fonds Monétaire International, l’Union Européenne etc. qui interviennent dans la vie économique du Niger sur plusieurs questions notamment la loi des finances 2018, objet de vives contestations par une frange de la société civile.

D’entrée de jeu, le Ministre Hassoumi Massaoudou a présenté la situation économique dans laquelle le Niger se trouve. Selon le Ministre Hassoumi Massaoudou, l’économie du Niger est impactée par la chute du prix de l’uranium sur le plan international, mais aussi par des sècheresses cycliques dont les conséquences sont les famines récurrentes. Certes, le Niger est un producteur de pétrole avec 20.000 barils par jour, mais cela demeure insuffisant pour satisfaire toutes les dépenses inhérentes à la vie du pays. Pour ce faire, le Niger, selon les explications données par le Ministre Hassoumi Massaoudou, doit s’engager résolument dans la mobilisation de ressources internes qui, du reste, permettront à l’Etat de ne pas continuer à dépendre de l’aide accordée par les Partenaires Techniques et Financiers. Parlant de la loi de finance 2018, Hassoumi Massaoudou de préciser qu’elle est conforme aux directives de l’UEMOA, et que son application est issue de l’approbation des élus du peuple. Dès lors, le gouvernement n’entend pas discuter de la remise en question de cette loi avec des structures qui n’ont reçu aucun mandat de la part du peuple. Plus spécifiquement, le Ministre Hassoumi Massaoudou de dire que les mesures fiscales contenues dans la loi de finance 2018 concernent beaucoup plus le centres urbains que les zones rurales. Pour exemple, selon le Ministre Hassoumi Massaoudou, c’est dans les grandes villes que se trouvent des marchés qui vont se voir imposer de nouvelles mesures fiscales conformément aux ressources que génèrent leurs commerces. Prenant la parole à son tour, le chef des Partenaires Techniques et Financiers, Raoul Matheus Paula a encouragé le gouvernement Nigérien dans la mise en œuvre des nouvelles mesures qui contribueront au développement économique du Niger. Il est à noter qu’au cours de cette rencontre le Ministre Hassoumi Massaoudou s’est montré disponible pour répondre à toutes les préoccupations des Partenaires Techniques et Financiers.

Ali Cisse Ibrahim

1er mars 2018
Source : La Nation

Imprimer