Forfait Albarka

Atelier de vulgarisation des reformes sur l’indicateur création d’entreprise : Faciliter l’application des mesures de reformes sur le climat des Affaires

Dans le cadre de la mise en œuvre du plan d'actions des réformes sur le climat des affaires novembre 2016-mai 2019, adopté par le Gouvernement le 30 novembre 2016, le Ministère du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé a organisé hier, au Palais des Congrès de Niamey, un atelier de vulgarisation des reformes sur l’indicateur création d’entreprise. C’est la secrétaire générale adjointe dudit Ministère Mme Zada Mariama qui a présidé la cérémonie d’ouverture de ces échanges en présence du président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Niger ; du Représentant Résident de la Banque Mondiale au Niger ; de la Présidente de la Chambre Nationale des Notaires du Niger; du Bâtonnier de l'Ordre des Avocats du Niger ; des Membres du Dispositif Institutionnel d'Amélioration des Indicateurs du Climat des Affaires et des Contributeurs Doing Business.

Cette rencontre est la première d'une série d'activités de communications que le Ministère envisage d'organiser afin de mieux implémenter les réformes sur le climat des affaires. Dans son allocution, la secrétaire générale du Ministère du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé a souligné l’importance de cette rencontre qui, a-t-elle dit, procède du souci d'informer et de sensibiliser le public, potentiel utilisateur, sur les réformes mises en œuvre pour améliorer l'indicateur création d'entreprise. Mme Zada Mariama a cependant déploré le fait de constater que malgré les efforts consentis par les différentes structures pour faire des réformes, ces dernières ne sont pas toujours comptabilisées par Doing business comme telles car elles ne sont pas toutes connues du public.

A travers cet atelier, le Ministère vise selon la secrétaire générale adjointe à faciliter l'application effective des mesures prises par le Gouvernement et par conséquent de valider leur prise en compte par l'équipe Doing business. C'est pourquoi, elle a invité les participants à suivre avec intérêt la présentation qui leur sera faite et de contribuer activement aux débats qui en résulteront pour être les porte-paroles du gouvernement dans leurs milieux respectifs. Et cela afin de donner plus d'écho à ces mesures et les opportunités d'affaires qu'elles offrent.

Ce qui, sans nul doute, permettra leur appropriation par les différents acteurs et incitera les promoteurs tant nationaux qu'étrangers à créer et à gérer facilement leurs entreprises. Mme Zada Mariama a aussi mis cette opportunité à profit pour rappeler aux contributeurs Doing business en cette période de collecte de données sur les réformes menées pour le compte du prochain rapport, la responsabilité qui est la leur afin de ne pas pénaliser au mieux notre pays, car ils sont les répondants de l'équipe Doing business au Niger et par conséquent la Banque Mondiale passe nécessairement par eux pour vérifier l'application effective des réformes mises en œuvre. Elle a en outre demandé à ces derniers de se renseigner davantage sur la pratique en vue de pouvoir répondre objectivement et efficacement aux questionnaires de l'équipe Doing business.

La secrétaire générale adjointe du Ministère en charge du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé a également exhorté toutes les structures de s'impliquer davantage dans la mise en œuvre du plan d'actions des réformes sur le climat des affaires afin que le Niger puisse occuper encore une fois la première place des pays réformateurs de l'Afrique Sub-Saharienne. Elle a enfin remercié au nom des autorités nigériennes les partenaires techniques et financiers qui les accompagnent sans cesse dans ce combat dynamique pour l'amélioration du climat des affaires, particulièrement la Banque Mondiale.

Aïchatou Hamma Wakasso(onep)

30 mars 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Economie