Marchés agricoles : Hausse générale des prix des céréales et des principaux produits de rente

Les prix des céréales ainsi que de certains produits de rente connaissent une hausse générale sur les marchés. C’est en substance la principale conclusion que tire le Système d’information sur les marchés agricoles (SIMA) dans son bulletin mensuel des produits agricole n°257 du mois d’avril 2018. Plus spécifiquement les prix du niébé ont augmenté de 9% par rapport à leur niveau du mois de mars 2018. Les variations sont pour le souchet petit rhizome +8% ; le mil +6% ; le poivron séché +4% ; l’arachide coque, le sorgho et le riz local +3% chacun ; pendant celui de l’oignon enregistre une hausse de 10%. Toutefois, les prix moyens du riz importé et du souchet gros rhizome restent presque constants. Cette hausse des prix s’explique selon le SIMA par la réduction de leurs offres sur les marchés suivis.

Par rapport au mois d’avril 2017, le prix du niébé a connu une hausse de 32% ; l’arachide coque et le souchet petit rhizome +5% et le souchet gros rhizome +3%. Par contre les prix ont baissé de 11% pour le maïs ; l’oignon - 10% ; le sorgho -8% ; l’arachide coque -7% tandis que ceux du poivron séché et du riz (local et importé) sont restés presque constants. Comparés à la moyenne des cinq dernières années, le niveau des prix est en hausse de 26% pour le niébé, 15% pour le souchet gros rhizome, 7% pour le souchet petit rhizome, 5% pour le mil et 4% pour le sorgho. Cependant, ce niveau est baisse de 18% pour le poivron séché, 10% pour l’oignon, 9% pour le riz local, 8% pour l’arachide coque, 3% pour le maïs tandis que celui du riz importé demeure presque constant sur la même période.

Pour ce qui est des prix des principales céréales pendant le mois d’avril 2018, le prix moyen du mil se situe, selon le SIMA, à 250 FCFA/kg contre 237 FCFA/kg le mois passé, enregistrant ainsi une hausse de 6% par rapport à son niveau du mois passé. Cette hausse pourrait s’expliquer par la réduction de son offre sur les marchés suivis. Le prix le plus bas est relevé à Dungass (180 FCFA/kg) et le plus élevé est enregistré à Abalak (302 FCFA/kg). Par rapport, à la même période de 2017 et à la moyenne des cinq dernières années (avril 2013/avril 2017), le prix moyen est en baisse de 7% et en hausse de 5% respectivement. Tout comme celui du mil, le prix moyen national du sorgho connait une légère hausse de 3% par rapport à celui du mois passé, du fait de la réduction de son offre sur les marchés suivis. Le prix moyen national actuel se situe à 230 FCFA/kg contre 223 FCFA/kg précédemment. Le prix le plus bas (173 FCFA/kg) est observé sur le marché de Dan Issa/Madarounfa. Par contre, le prix le plus élevé (286 FCFA/kg) est relevé sur celui d’Abalak. Par rapport à la même période de l’année passée et à la moyenne quinquennale, le prix moyen du sorgho est en baisse de 8% et en hausse de 4% respectivement.

Contrairement aux céréales locales (mil et sorgho), le prix moyen national du maïs reste presque constant rapport au mois passé, à cause de la régularité de l’approvisionnement des marchés suivis. Le prix moyen se situe actuellement à 224 FCFA/kg contre 220 FCFA/kg le mois passé. Le prix le plus bas (184 FCFA/kg) est relevé à Dakoro alors que le prix le plus élevé est observé Abalak (285 FCFA/kg). Comparé au niveau d’avril 2017 et à la moyenne des cinq dernières années, le prix moyen du maïs est en baisse de 11% et 3% respectivement. Tout comme celui du maïs, le prix moyen national du riz importé reste presque constant par rapport à celui du mois passé. Il se situe actuellement à 463 FCFA/kg contre 464 FCFA/kg précédemment. Cette situation peut s’explique par la régularité de son offre sur les marchés suivis. Le prix le plus bas (400 FCFA/kg) est observé à Gaya, Karofane, Kirtachi/Kollo, Maradi Commune, Tessaoua et Zinder Commune. Par contre, le prix le plus élevé est relevé sur le marché de Nguigmi (514 FCFA/Kg). Le prix moyen du riz importé reste stable comparé à la même période de l’année passée et à la moyenne des cinq dernières années respectivement.

Contrairement au riz importé, le prix moyen national du riz local affiche une légère hausse de 3% par rapport à son niveau du mois précédent, du fait de la réduction de son offre sur les marchés suivis. Il se situe actuellement à 356 FCFA/kg contre 345 FCFA/kg précédemment. Le prix le plus bas est observé à Kirtachi/Kollo (333 FCFA/kg) et le plus élevé (352 FCFA/kg) sur le marché de Bankilaré. Le prix moyen de ce produit demeure stable et en baisse de 9% respectivement par rapport au niveau de la même période de l’année passée et à la moyenne des cinq dernières années.

Siradji Sanda(onep)

23 mai 2018
Source :esahel.org/

Imprimer E-mail

Economie