Construction d'une voie Express : Après les rails de Bolloré, une autre escroquerie

Image d'illustration La réhabilitation de la route reliant l'Aéroport Dioro Hamani au centre ville de Niamey va se faire sur la base d'un crédit d'environ 80 million de dollar US contracté auprès de la Banque arabe pour le développement économique de l'Afrique (BADEA). Sans doute, la construction de cette voie dite 'Express' permettra aux nigériens de comprendre davantage l'amateurisme et le manque de vision des dirigeants. Pour rappelle, la renaissance et ses thuriféraires, dans leur rêverie et pour leurrer le peuple, ont détruit la route n°1 pour construire un chemin de fer chimérique et archaïque, aux antipodes de toutes les normes internationalement requises. Un projet illusoire qui a fait endetter notre pays plus de 600 milliards de FCFA.

Aujourd'hui, les rails et les ferrailles seront déterrés pour faire place au projet de construction d'une voie 'Express'. Une autre dette de plus de 20 milliards de FCFA qui s'ajoutera à cette scandaleuse affaire de Bolloré. Toutes ces rêveries ont apparemment pour seul objectif, celui de la surfacturation pour s'enrichir sur le dos des contribuables nigériens, et s'inscrivent, selon certains observateurs, dans le cadre d'une propagande permanente et mensongère dans l'optique d'un second Tazartché. Alors, avec le projet de la voie 'Express', Bolloré, se trouvant déjà dans des ennuis judiciaires, se doit dans l'obligation de déterrer ses vieux rails pour que la renaissance puisse tenter une autre duperie. En somme, une autre folie politique qui ne dit pas son nom.

 28 mai 2018
Source : Le Courrier

Imprimer