Journée Internationale des Micros, Petites et Moyennes Entreprises : La promotion des MPME, un des leviers pour l’atteinte des ODD

A l’instar du reste de la Communauté Internationale, le Niger célèbre le 27 Juin, la Journée Internationale des Micros, Petites et Moyennes Entreprises (MPME). A la veille de cette journée, le ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, M. Sadou Seydou, a livré un message. Dans ce message, le ministre Sadou Saley a rappelé que cette journée est à sa deuxième édition. Elle a été instituée le 6 avril 2017 par l’Assemblée Générale des Nations Unies afin de sensibiliser l’opinion publique sur l’importance de la promotion de cette catégorie d’acteurs économiques dans la réalisation des Objectifs de Développement Durable(ODD), et leur intégration dans le secteur formel de l’économie nationale pour plus de visibilité sur le marchés nationaux, régionaux et internationaux.

Le ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur privé, M. Sadou Saley, a rappelé que l’un des Objectifs de Développement Durable est de « Promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous ». Ceci cadre avec le Programme de Développement Economique et Social du Niger (PDES) 2017-2021, élaboré par le Gouvernement du Niger notamment à son axe 3 qui prône l’accélération de la croissance économique. Citant les statistiques du Conseil International pour les Petites Entreprises, le ministre Sadou Saley a souligné que les Micros, Petites et Moyennes Entreprises dans les secteurs formels et informels représentent 90% du nombre total des entreprises et la moitié du Produit Intérieur Brute (PIB) mondial pour 60 à 70% des emplois dans le monde. De ce fait, constate le ministre Sadou Saley, « elles apparaissent comme l’une des bases à long terme du développement économique et social d’un pays ». Et de plus en plus, des pays font recours aux Micros, Petites et Moyennes Entreprises pour des raisons suivantes : la création de l’emploi qui constitue une stratégie efficace de lutte contre le chômage ; le renforcement du tissu industriel à travers la création de nombreuses PME spécialisées dans les domaines plus précis auxquels font recours des grandes firmes pour leurs besoins de sous-traitance ; l’implantation optimale des forces productives qui constitue des occasions d’emploi aux populations locales et de promotion économique aux ressources humaines et naturelles et enfin le développement vers l’exportation, procurant ainsi des devises aux pays tout en jouant positivement sur leurs balances des paiements.

Eu égard à ce qui précède et conscient du rôle primordial que joue les Micros, Petites et Moyennes Entreprises, le ministre en charge de la Promotion du Secteur Privé, a indiqué que les Autorités de la 7ème République ont fait de la promotion de ce secteur une de leurs priorités fondamentales afin d’optimiser les contributions qu’elles peuvent apporter à la croissance économique du pays.

Dans cette perspective, le ministre en charge du Commerce, a cité plusieurs mesures et reformes qui ont été entreprises, au Niger, dont entre autres la création d’un ministère chargé du Secteur Privé au sein duquel se trouve une direction essentiellement dédiée aux Petites et Moyennes Entreprises et à la Promotion de l’Entreprenariat ; l’adoption en décembre 2010 de la Charte des PME du Niger, un document juridique et institutionnel qui définit les PME, fixe les mesures de soutien à leur apporter et les avantages à leur concéder et détermine le cadre de leur reconnaissance puis la création en mai 2012 avec le soutien des Partenaires Techniques et Financiers de la Maison de l’Entreprise en vue de faciliter les procédures, les coûts et les délais de création d’entreprise.

Mamane Abdoulaye(onep)

27 juin 2018
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer