Source d'inspiration : M. Rabiou ABDOU, Faiseur de banques !

Rabiou Abdou Banques NigerM. Rabiou ABDOU" Chaque village a son champion ", comme dit l'adage.Parmi les champions, les uns sont certainement plus prodigieux que les autres. Rabiou Abdou, 50 ans, natif du village de Jiga, Commune rurale d'Ourafane, Département de Tessaoua, fait incontestablement partie de cette classe de nigériens ultra prodigieux, capables de transformer une simple liasse de papiers blancs, par la magie de l'intelligence, en liasses d'argent et même en banque !

Ils se comptent au bout du doigt, ces" artistes " nigériens capables de monter une banque, du papier jusqu'au concret et la manager jusqu'à son paroxysme !Avant de subir un jour le complot de nos convoitises. Technicien hors pair, il l'a fait avec brio à trois reprises, au point où aujourd'hui, pour le différencier de tous les Abdou, Rabiou, Rabé, et Abdoulaye qui foisonnent à Maradi, l'opinion régionale le surnomme affectueusement "Rabiou BAGRI", du nom d'une des banques qu'il a fondée.

" Celui qui est intelligent ne peut manger du sable ", dit cet autre adage ! Rabiou Abdou, très brillant et distingué dans toutes les écoles fréquentées depuis son jeune âge, la tête pleine de chiffres et de projets, n'a jamais chômé.Il voyait déjà plus large. Avec ses amis et collègues banquiers ouest africains, il était à l'initiative de la création de la BRS, Banque Régionale de Solidarité, en 2005, dont il dirigera la filiale nigérienne. Très vite il avait réussi à faire d'elle l'une des institutions financières les plus attractives du moment, avec des agences à l'intérieur du pays. Cette filiale servait de modèle du Groupe BRS au point où l'homme était sollicité au Bénin, au Togo et surtout en Guinée Bissau où assurait l'intérim du DG cumulativement avec ses responsabilités de DG au Niger. Il y restera jusqu'en 2008, avant d'être rappelé au siège de la BCEAO. Comme l'ensemble du Groupe BRS dans les 8 pays de l'UEMOA, la BRS-Niger rachetée par le Groupe ORABANK devient Orabank-Niger. La BAGRI (Banque Agricole du Niger) dont il porte le nom en politique, est justement cette banque qu'il a mise au point en 2010, après son départ de la BRS, sous la transition militaire.

En son temps c'était extrêmement novateur et audacieux de créer une banque pour le financement d'un secteur agricole désorganisé, sous bancarisé, mais qui en avait grandement besoin. Dieu seul sait aujourd'hui le rôle joué par cette banque, sous son magistère, dans la structuration et le développement du secteur agricole. Toujours en avance sur son environnement, il innove en mettant en place un large réseau d'agences dès le départ. Il a fallu l'arrivée des vrais banquiers marocains avec la reprise de la BOA accompagnée par une politique d'ouverture d'agences dans tous les coins de Niamey et même dans certains gros villages, pour comprendre la stratégie de réseau que seul ce jeune banquier portait au Niger. En pur produit de la BCEAO, Rabiou BAGRI n'a jamais communiqué sur l'excellente santé de cette banque le jour de son départ. Il a fallu la récente crise de ASUSU et le dérapage de son administrateur provisoire Bachir Amadou, "redresseur" illusoire de ASUSU, pour que l'opinion découvre, avec extrême étonnement pour certains, la parfaite santé que Rabiou BAGRI a assuré à cette banque. Retenez bien, un Son projet de campagne prévoit la construction de plusieurs milliers de logements sociaux et la mise en place d'un fonds de l'habitat. Dieu faisant bien les choses, il y'avait dans les rangs de son parti un certain Rabiou BAGRI, pour l'aider à acter le tout sur le terrain. Notre Député est alors (encore) nommé DG de la " Chaque village a son champion ", comme dit l'adage.Parmi les champions, les uns sont certainement plus prodigieux que les autres. Rabiou Abdou, 50 ans, natif du village de Jiga, Commune rurale d'Ourafane, Département de Tessaoua, fait incontestablement partie de cette classe de nigériens ultra prodigieux, capables de transformer une simple liasse de papiers blancs, par la magie de l'intelligence, en liasses d'argent et même en banque ! solde positif d'argent liquide de 12 milliards de FCFA laissé dans les caisses de la BAGRI par ce talentueux banquier, digne fils de Maradi, et 441 millions de bénéfices. Tu fais honneur au Niger. Le rapport de passation de service contenant ces chiffres publié par Tamtaminfo, est paraphé, signé et certifié par l'Inspecteur de Finance Hamani Amadou. Aucun doute n'est permis et les ennemis ont tous disparus, têtes baissées.

Libéré des responsabilités bancaires, il se consacra à ses activités entrepreneuriales privées et à la politique ! Comme en finance, tout lui sourit, la mayonnaise prend au premier essai et d'entrée il est élu haut les mains Député PNDS à Tessaoua en 2016. Mais son destin de créateur de banques va très vite le rattraper. S.E.M. Issoufou Mahamadou rempile pour un second mandat. banque de l'habitat alors qu'elle n'était qu'une " idée ". Et comme à son habitude, il fait de cette " idée " une réalité aujourd'hui. Elle vient de décrocher le quitus de la Commission Bancaire de la CEDEAO, en juin dernier, ultime étape avant le démarrage de ses financements. Le problème de logements sera très bientôt résolu au Niger. Personnage discret, humble et de communication facile, brillant Ingénieur de son état, Rabiou est sans doute l'un des techniciens du plus haut niveau de sa catégorie, sur le marché nigérien de l'intelligence financière. Homme politique dotée d'une redoutable capacité de mobilisation de masse, Rabiou BAGRI est incontestablement l'un des politiciens les plus respectés et attendus de la région de Maradi. Un exemple qui devrait inspirer la jeunesse nigérienne et africaine dans son ensemble !

El Kaougé Mahaman Lawaly

17 août 2018
Source : Le Souffle de Maradi

Imprimer