Lancement de la campagne de vulgarisation de la stratégie nationale de lutte contre la corruption, à Dosso : Une approche stratégique de lutte pour éradiquer le fléau de la corruption

C’est par Dosso que la Haute Autorité de Lutte contre, Corruption et les Infractions Assimilés (HALCIA) a entamé hier la campagne de vulgarisation de la stratégie nationale de lutte contre la corruption. Cette campagne de vulgarisation fait suite au lancement effectué le 25 avril dernier à Tahoua par le Premier ministre, chef du Gouvernement S.E Brigi Rafini. Conduite par le Vice-président de la HALCIA, M. Oubandoma Salissou, la mission a animé à la tribune officielle de Dosso une réunion d’information et de sensibilisation sur la lutte contre la corruption au Niger. La cérémonie a regroupé autorités administratives et coutumières de la région, cadres régionaux, représentants des FDS et ceux des organisations socio professionnelles.

Avec cette stratégie nationale de lutte contre la corruption, il s’est agi pour la HALCIA de se pencher sur la question de la corruption à partir d’une analyse réfléchie afin d’y déceler les raisons de l’existence et de la persistance des dysfonctionnements et autres insuffisances tant légales que pratiques qui favorisent ou créent les conditions de la commission des prédations et autres abus qui sont de nature à mettre en péril la mobilisation des ressources et leur utilisation efficiente. Ces actes a souligné le Vice président de la HALCIA compromettent la réalisation des objectifs de développement durable et on peut à juste titre les considérer comme le terreau de prédilection de la corruption. Dans le même ordre d’idées a notifié M. Oubandoma Salissou, il est nécessaire pour la HALCIA de créer les conditions d’une interaction avec d’autres structures de contrôle et de détection tant nationales qu’internationales pour favoriser l’indispensable synergie, seule capable de contrer la toute puissante criminalité transnationale organisée au cœur de laquelle se trouve la corruption.

Tout au long de son intervention, le Vice président de la HALCIA s’est longuement appesanti sur les grands axes du document de stratégie nationale de lutte contre la corruption adopté par décret n°2018-007/PRN du 05 janvier 2018 et qui réaffirme l’engagement du Président de la République et du gouvernement à faire de la lutte contre la corruption un axe majeur du Programme de Renaissance de notre pays. L’adoption de ce document, a précisé M. Oubandoma Salissou, constitue une marque supplémentaire de cet engagement et de la riposte de l’Etat face à la menace déstabilisatrice de la corruption dans notre pays. Ce document, a-t-il dit, est articulé en sept (7) chapitres à savoir: Généralité sur la corruption ; Aperçu sur le cadre juridique et de lutte contre la corruption ; Problématique de la corruption ; Cadre stratégique de lutte; Analyse des risques ; Mise en œuvre de la stratégie et le budget. Le vice président de la HALCIA a relaté au passage quelques défis majeurs de la lutte contre la corruption avant d’expliquer de long en large des options stratégiques de lutte.

Auparavant, le gouverneur de la région de Dosso, Elhadj Moussa Ousmane a félicité et encouragé la HALCIA pour le travail remarquable accompli et la réussite de cette importante cérémonie. La lutte contre la corruption, a indiqué le gouverneur de Dosso, est l’un des axes majeurs du Programme de Renaissance et du Programme de développement économique et social (PDES). Pour Elhadj Moussa Ousmane, la stratégie de lutte contre la corruption engage tous les membres de la communauté nationale à agir pour une société débarrassée de la corruption. C’est pourquoi, il a invité les populations à intérioriser ces valeurs en vue d’imprimer à nos actions de tous les jours, le label de la redevabilité, de la transparence et de l’intégrité. La cérémonie a été agrémentée par les prestations de la célèbre troupe culturelle Bonférey et de l’orchestre Toubal de Dosso.

Mahamane Amadou ANP-ONEP/Dosso

31 août 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Economie