Signature d’un 3ème mémorandum entre le CNUT et le Conseil des Chargeurs Ghanéens : Faciliter les activités des opérateurs économiques nigériens sur le corridor ghanéen

La Directrice générale du Conseil Nigérien des Utilisateurs des Transports Publics (CNUT), Mme Daoura Hadizatou et la Directrice générale du Conseil des Chargeurs Ghanéens, Mme Benonta Bismark ont procédé, hier matin à Niamey au siège du CNUT, à la signature d’un troisième mémorandum d’entente entre les deux structures respectives. L’objectif global visé à travers ce mémorandum d’entente est de permettre au deux conseils des chargeurs de mener à bien leur mission d’encadrement et d’assistance des opérateurs économiques.

Le mémorandum qui a été signé par les deux parties a pour objectif final de faciliter les échanges sur le corridor Ghanéen pour le rendre plus compétitif. Le CNUT poursuit entre autres une mission d’encadrement des activités des opérateurs économiques nigériens au niveau de tous les corridors de transit. Le Ghana étant l’un des principaux corridors de transit pour les opérateurs économiques de notre pays, la Direction générale du CNUT a jugé utile de mettre en place un cadre formel et bilatéral de coopération pour établir les règles que les deux parties vont désormais respecter en tant que conseil des chargeurs pour faciliter les activités. Le mémorandum d’entente ainsi signé se rapporte à 13 domaines de coopération dont les échanges d’information, la mise en place de système de suivi de trafic, la formation des acteurs, les questions liées au transport, transit et aussi des questions qui concernent les échanges entre les deux pays et l’ensemble de la chaine de transport.

« Le Niger est un pays sans littoral et à ce titre nous sommes condamnés à utiliser le port de nos pays voisins ; donc le CNUT conformément à sa mission a mis en place un cadre formel pour mieux encadrer les activités des uns des autres sur ce corridor Ghanéen qui, auparavant était très compétitif et très rentable ; mais aujourd’hui nous avons remarqué une perte de vitesse et nous allons faire tout ce qu’il faut à travers le comité de suivi mis en place pour relancer les activités sur le corridor Ghanéen » a expliqué le conseiller Technique de la Directrice générale du CNUT, M. Saley Abdourahamane Adamou. Pour sa part, le conseiller technique de la Directrice générale du Conseil des Chargeurs Ghanéens, M. Asiedu Dartey, a indiqué que c’est un honneur pour la délégation ghanéenne d’avoir été reçue au Niger par le Ministre en charge des Transports qui a bien voulu échanger avec eux, de façon ouverte, des problèmes liés au secteur du transport des deux pays.

« Le CNUT et le Conseil des chargeurs Ghanéens avaient décidé, après la signature d’un premier mémorandum qui a eu lieu en 2000, puis sa révision en 2007 et compte tenu du dynamisme du secteur de transport, de procéder à une autre révision d’où notre déplacement à Niamey sur invitation de la Directrice générale de CNUT» a enfin confié le conseiller de technique de la Directrice générale du Conseil des Chargeurs Ghanéens.

Yacine Hassane

26 octobre 2018
Source :  http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Economie