Semaine mondiale de l’Entreprenariat des jeunes Edition 2018 : Le Premier ministre encourage les jeunes entrepreneurs à persévérer dans le domaine

Les activités entrant dans le cadre de la 11ème édition de la Semaine mondiale de l’Entreprenariat ont été lancées hier matin au Palais des Sports de Niamey sous le patronage du Premier Ministre, Chef du Gouvernement SE Brigi Rafini. Des activités qui visent à explorer les opportunités et à identifier les obstacles auxquels sont confrontés les jeunes entrepreneurs afin de leur trouver des solutions idoines à travers des échanges et des partages d’expériences. Au Niger, la célébration de cette semaine est placée sous le thème «Jeunes Entrepreneurs et Agrobusiness ». Pour conforter le combat de ces acteurs économiques qui œuvrent inlassablement dans le développement du pays, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement SE Brigi Rafini a visité les stands du Forum de l’Entreprenariat des jeunes initiés par le Ministère de tutelle. Une cinquantaine d’acteurs sont venus exposer ce qu’ils font dans le domaine notamment de l’agro-alimentaire, de la bijouterie, de la parfumerie, de la cosmétique, de la construction et de l’apprentissage du savoir à travers des grandes écoles et instituts dont l’Institut de Formation aux Techniques de l’Information de la Communication (IFTIC).

Les membres du Gouvernement, les opérateurs économiques, les jeunes entrepreneurs ont répondu massivement présent pour soutenir cette cause noble, celle de voir les jeunes diplômés ou non participer activement à la transformation économique du Niger grâce à l’entreprenariat. Des animations musicales, des sketches dédiés à l’activité entrepreneuriale ont marqué les temps forts de cette cérémonie d’ouverture devant une foule immense acquise à la cause. Après les allocutions d’ouverture, le Ministre de l’Entreprenariat des Jeunes M. Ibrahim Issifi Sadou et son homologue du Commerce et de la Promotion du secteur privé M. Sadou Seydou ont procédé à la coupure du ruban inaugural invitant le public à visiter les stands d’expositions.

Répondant à une question des journalistes de l’IFTIC qui ont dressé un plateau à cet effet, le Premier ministre, Chef du gouvernement SE Brigi Rafini, a souligné les efforts entrepris par son Gouvernement au profit des jeunes notamment par la mise en place de véritables opportunités de création d’entreprises innovantes pour les jeunes. « Venir assister et observer c’est une façon de vous accompagner, de vous motiver à avoir des activités dans tous les domaines. Nous sommes en train de récolter les fruits de toutes les initiatives de ces jeunes; cette génération s’active dans toutes les filières et cela est encourageant » a-t-il dit. Le Chef du gouvernement a salué le rôle important joué par l’Institut de Formation aux Techniques de l’Information et de la Communication (IFTIC) dans la formation des jeunes aux métiers de la communication.

Pour lui le thème retenu pour cette édition est plein de sens car la construction du Niger est dans les mains des jeunes. « Il faut entreprendre pour être à la hauteur des enjeux » dit-il, car ajoute le chef du gouvernement, les attentes sont fortes. Attirant l’attention des jeunes sur les priorités dans le secteur de l’Agriculture, principal levier de l’économie nigérienne, le Premier ministre a demandé aux jeunes de travailler et d’entreprendre. «Il ne s’agit pas d’être des commis, il s’agit d’aller sur le terrain de la production ; le Niger doit se construire seulement avec des Nigériens. Pour cela, ils doivent être des grands producteurs. A travers notre politique en matière de sécurité alimentaire, nous pensons et nous en sommes sûrs que les jeunes Nigériens peuvent nourrir les Nigériens» a déclaré SE. Brigi Rafini avant d’inviter les jeunes à se lancer dans le domaine entrepreneurial pour que notre pays puisse booster sa production et sa croissance économique.

Le Ministre de l’Entreprenariat des jeunes M. Ibrahim Issifi Sadou a, en livrant ses impressions à la fin de la visite des stands, loué les actions des plus hautes autorités de ce pays pour avoir fait de l’entreprenariat des jeunes et de la résolution des problèmes du chômage, une de leurs priorités. « Nous avons tout un dispositif pour créer un environnement favorable pour la création d’entreprises. Nous avons la maison de l’entreprise, l’Agence Nigérienne pour la Société de l’Information (ANSI), le Centre Incubateur des Petites et Moyennes Entreprises du Niger (CIPMEN) et bien d’autres qui soutiennent les jeunes porteurs de projets et qui renforcent les capacités des jeunes entrepreneurs dans plusieurs domaines » a-t-il souligné. La célébration de la Semaine mondiale de l’Entreprenariat, a-t-il dit, a pour objectif d’accompagner la promotion de l’entreprenariat et contribuer à l’amélioration du climat des affaires. Le Ministre Issifi a réaffirmé la disponibilité du Gouvernement à appuyer les jeunes porteurs des projets, appelant tous les jeunes à s’investir pleinement dans l’activité entrepreneuriale.

Le Président de l’Association Nigérienne des Jeunes Entrepreneurs M. Kané Kadaouré Habibou a félicité et encouragé les organisateurs de cet évènement combien important pour les jeunes. Il a magnifié les progrès réalisés par le Gouvernement à travers le Ministère de l’Entreprenariat des Jeunes avant de relever la qualité des rapports qu’entretient le secteur privé avec l’administration publique dans l’optique d’améliorer les indicateurs de performance économique de notre pays. Cette Association est un cadre fédérateur des énergies entrepreneuriales jeunes au Niger, à travers laquelle, les jeunes sont résolument engagés, organisés et mobilisés autour de la cause.

«Ces jeunes, a-t-il expliqué, portent désormais des entreprises formelles, innovantes et compétitives sur le marché national et international. Ils animent le secteur privé national, ils représentent et défendent valablement le pays lors des rencontres internationales orientées sur les questions du secteur privé souvent à leurs frais et au sacrifice d’un excellent plan de carrière mérité au seul profit des initiatives privées» a soutenu M. Kané Kadaouré Habibou. Le président de l’Association des jeunes entrepreneurs a, tout en saluant les efforts entrepris dans ce sens, souligné quelques problèmes persistants. Il a cité, entre autres problèmes, les difficultés d’accès aux financements pour les jeunes entrepreneurs, les taux d’intérêt très élevés dans les établissements de crédit, l’accès difficile à la commande publique à cause essentiellement des critères exigés, les impressions fiscales inappropriées.

Aïssa Abdoulaye Alfary(onep)

13 novembre 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer