Atelier CNPC-NP/Acteurs sociaux : Mettre en contact la CNPC-NP avec les fournisseurs locaux

Un atelier d’échanges entre la société chinoise CNPC-NP et les acteurs sociaux locaux s’est tenu hier à l’Hôtel Soluxe de Niamey. L’ouverture des travaux a été présidée par le ministre du Pétrole, M. Foumakoye Gado en présence des responsables du ministère du Pétrole, de ceux de la CNPC-NP et de plusieurs partenaires de la société chinoise, qui exploite le pétrole nigérien. Dans son mot introductif, le ministre Foumakoye Gado a indiqué que c’est en juin de cette année que l’Etat a attribué à CNPC-NP une nouvelle Autorisation Exclusive d’Exploitation sur le bloc Agadem. Cette autorisation, dénommée Grande AEE, est destinée, selon le ministre, à permettre la mise en exploitation des quantités d’hydrocarbures découvertes sur 112 gisements. Cette autorisation vise à permettre au Niger d’exporter environ 90.000 barils par jour, tout en continuant d’approvisionner la raffinerie à hauteur d’environ 20.000 barils par jour. La production de pétrole au Niger est ainsi appelée à être multipliée par cinq d’ici la fin 2021, a annoncé le ministre du pétrole.

« Le plan de développement approuvé par la CNPC et l’Etat anticipe des investissements en forage et en installations de surface de l’ordre de 1.800 milliards FCFA. Compte tenu du grand nombre de gisements, ceux-ci vont être mis en production les uns après les autres », a précisé le ministre. Il estime que ces investissements sont prévus pour s’étaler sur une douzaine d’années. A cela s’ajoute la construction d’un oléoduc destiné à exporter le pétrole pour un coût d’environ 1.200 milliards FCFA.

« Le CNPC-NP et l’Etat se sont accordés pour que cet investissement bénéficie le plus possible aux acteurs nigériens. En effet, le développement du secteur pétrolier ne prend pleinement son sens que s’il permet, en plus d’augmenter les recettes fiscales du pays, de développer le secteur marchand du Niger », a indiqué le ministre. Il a ajouté que l’Etat cherche donc à promouvoir le recrutement du personnel, des sous-traitants et des fournisseurs locaux. Fort de cette volonté et de l’expérience de la CNPC dans d’autres pays, CNPC-NP et l’Etat se sont concertés pour chercher à promouvoir le recrutement de sous-traitants et prestataires dans le cadre de la mise en œuvre de la Grande AEE.

Déclinant l’agenda de cet atelier, M. Foumakoye Gado a indiqué que la journée est repartie en deux phases. Selon lui, au cours de la matinée, trois objectifs vont être poursuivis : la CNPC-NP va présenter aux différents partenaires ses besoins par type d’activités. « CNPC-NP, en tant qu’opérateur va sous-traiter une large partie de l’activité à un contractant EPC. Ce contractant sera également une société du groupe CNPC. Les activités seront donc, dans certains cas, sous-traitées directement par CNPC-NP, dans d’autres cas par contractant EPC ; puis CNPC-NP va expliquer les procédures de passation de marché qui s’appliquent à ses achats et contrats au Niger ; enfin, certaines Sociétés ont transmis à la Direction Générale des Hydrocarbures une brève présentation de leur savoir-faire et de leurs données financières. Ces sociétés seront invitées à les présenter. Compte tenu du temps limité dont nous disposons, j’insiste pour que chaque présentation ne dépasse pas 5 minutes », a détaillé le ministre Gado.

Mahamadou Diallo

07 décembre 2018
Source : http://www.lesahel.org

Imprimer E-mail

Economie