Signature d’un accord de financement entre le Gouvernement du Niger et le Fonds Koweitien pour le Développement Economique Arabe (FKDEA) : Pour le désenclavement de cette zone à fort potentiel de production agro-pastorale

Signature d’un accord de financement entre le Gouvernement du Niger et le Fonds Koweitien pour le Développement Economique Arabe (FKDEA) : Pour le désenclavement de cette zone à fort potentiel de production agro-pastoraleLe financement du projet d’aménagement et de bitumage de la route Loga-Doutchi distante de 91 Km est désormais une réalité. L’acte concrétisant ce financement a été officiellement signé hier matin, à Niamey par les ministres du Plan et des Finances de notre pays, respectivement Mme Kané Aichatou Boulama et Mamoudou Diop, ainsi que le directeur adjoint du Fonds Koweitien pour le Développement Economique Arabe (FKDEA) M. Nedhal Alolayan. D’un montant de quatre (4) millions de Dinar koweitien, soit environ 6,6 milliards de FCFA, ce projet de construction de la route Loga-Doutchi vise à désenclaver cette zone qui dispose d’importantes potentialités agricoles afin d’assurer un écoulement rapide des produits agro-sylvo-pastoraux dans la région et accroitre la facilitation des échanges et la mobilité des personnes et de leurs biens.

Avec le soutien constant de ses partenaires au développement comme la Banque Islamique de Développement (BID), la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA), le Fonds Saoudien pour le Développement (FSD) et le Fonds Koweitien pour le Développement Economique Arabe (FKDEA), l’Etat du Niger entreprend la réalisation du projet d’aménagement et de bitumage de la route Loga-Doutchi pour renforcer le maillage routier du pays et désenclaver une zone à fort potentiel de production agro-pastorale. En apposant sa signature sur les documents de l’accord de prêt, la ministre du Plan Mme Kané Aichatou Boulama a justifié la pertinence de ce projet de construction de la route Loga-Doutchi par le fait que le Niger est un pays de l’inter-land (sans débouchée sur la mer). Il doit de ce fait développer les infrastructures de transport afin de faciliter les échanges commerciaux et assurer un approvisionnement adéquat des différentes régions en divers intrants et garantir l’évacuation des productions agro-pastorales et minières vers des marchés extérieurs. Le projet a dit la ministre du Plan consiste en la réalisation des études et le contrôle, des travaux et les indemnisations pour un coût global de 88.200.000 de dollars US, soit 44 milliards de FCFA HT-HD. Il s’agit principalement de la construction d’une route bitumée de 91 km entre Loga-Doutchi ainsi que la réalisation des études de faisabilité de la route Doutchi-Kourdilla à la frontière du Nigeria. Par ailleurs, cette signature vient témoigner de la vitalité de la coopération entre le Koweït et le Niger qui date justement de 1988. De cette date à aujourd’hui, la coopération entre les deux pays compte à son actif plus d’une quinzaine de projets dans divers secteurs prioritaires pour le développement économique et social du Niger. C’est pourquoi, la ministre Kané a assuré le directeur général adjoint du FKDEA que le gouvernement du Niger prendra toutes les dispositions nécessaires pour garantir une bonne exécution et l’atteinte des objectifs assignés à ce projet.

Auparavant, le directeur général adjoint du FKDEA, M. Nedhal Alolayan a indiqué que la présente cérémonie de signature d’accord de prêt constitue une étape majeure de la coopération entre le Niger et le Koweït. ‘’Nous attachons une grande importance à la réalisation de cette route parce qu’elle permettra de lier le Niger avec son grand voisin (Nigeria). L’intervention du fonds koweitien remontre en 1988 où il avait financé la phase 1 du projet Anou Araren pour un montant de 10,2 millions de dollars. Les interventions du fonds courent divers secteurs de l’économie nigérienne notamment l’énergie, l’agriculture, l’assainissement, le transport et l’hydraulique pour un montant total de 130 millions de dollars. A cela s’ajoute la signature des (10) accords d’assistance technique pour un montant de quatre (4) millions de dollars. Tous ces accompagnements permettent de renforcer notre relation économique dans la perspective de soutenir l’objectif commun que nous poursuivons qu’est le développement’’, a conclu le directeur général adjoint du Fonds Koweitien pour le Développement Economique Arabe.

Hassane Daouda(onep)

22 février 2019 
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Economie