Forfaitt-ORANGE-4G

Rencontre d’information à la Société nigérienne de logistique automobile (Soniloga) : Sensibiliser les commissionnaires agréés en douane sur leurs rôles au niveau du Guichet unique automobile

Le Directeur général adjoint de la Société Nigérienne de Logistique Automobile (SONLOGA) M. Marafa Moussa, a rencontré hier matin, les commissionnaires agréés en douane, communément appelés transitaires. Cette rencontre d’information, ayant pour thème « Enjeu de la profession du commissionnaire agréé en douane dans le cadre du guichet automobile du Niger», s’est tenue dans la salle de conférences de ladite société. C’était en présence des représentants de la Direction générale des douanes et des partenaires du guichet unique d’automobile du Niger (GUAN).

Dans son mot introductif, le Directeur général adjoint de la SONILOGA M. Marafa Moussa s’est d’abord penché sur les motivations qui ont poussé le gouvernement à créer le guichet unique automobile du Niger. Selon lui, le guichet unique vise à rassembler tous les services publics et privés concourant à la mise en circulation des véhicules sur le territoire nigérien dans un même espace.

En effet, il a rappelé les cas fraudes douanières portant sur le détournement impliquant certains agents avec lesquels ils travaillaient. « Cette situation n’a pas épargné SONILOGA en tant que concessionnaire en charge de la coordination et la supervision de toutes les activités au guichet unique. C’est donc naturellement que nous nous sommes sentis interpellés » a indiqué M. Marafa Moussa. C’est pour contrecarrer, dit-il, ces manquements qui ont ainsi été relevés, qu’il serait judicieux pour SONILOGA de faire recours aux services des commissionnaires agréés en douane en vue d’améliorer la qualité de prestation du guichet unique.

Pour sa part, le représentant de la Direction générale des Douanes M. Khamed Elkhafiz a, dans son intervention, défini le commissionnaire agréé en douane qui est une personne morale ayant pour profession d’accomplir, en son nom et pour le compte d’autrui, les formalités douanières concernant la déclaration des marchandises. « En tant qu’intermédiaire, le commissionnaire en douane accomplit directement, au nom et pour le compte de son client, ou indirectement en son nom, mais pour le compte de son client des formalités douanières » a-t-il souligné avant de préciser que les conditions d’exercice de la profession du commissionnaire en douane agrée, se justifie d’abord par l’obtention d’un agrément.

En effet, « nul ne peut faire profession d’accomplir pour autrui les formalités de douane concernant la déclaration en détail des marchandises s’il n’a pas été agréé commissionnaire en douane » a expliqué M. Khamed Elkhafiz. Notons que le rôle du commissionnaire en douane agréé est de décharger ses clients de tout souci au sujet d’une règlementation qu’il maitrise bien. Aussi, le commissionnaire agréé en douane joue un très grand rôle au niveau de la fluidité des activités économiques.

Rahila Tagou (stagiaire)

06 mars 2018
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Economie