Forfaitt-ORANGE-4G

Journée Internationale des femmes : Le Représentant résident du FMI au Niger visite l’entreprise privée Hadyline

Dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale des femmes, le Représentant résident du Fonds Monétaire International (FMI) au Niger, M. Mehmet Cangul a visité, le vendredi 8 mars dernier, l’entreprise privée Hadyline, à Niamey. Créée il y a 10 ans, Hadyline, dirigée par sa promotrice Hadiza Hamadou Maïga, forme et emploie régulièrement une cinquantaine de personnes, dans plusieurs domaines dont la couture. Elle vient en aide aux orphelins, aux femmes fistuleuses, aux handicapés.

Au cours de cette visite M. Cangul a reçu d’amples explications sur le fonctionnement, les diverses activités mais aussi les besoins de cette entreprise qui emploie un personnel essentiellement féminin. Deux raisons expliquent la visite du représentant du FMI au niveau de cette entreprise privée de la place. Il y a d’abord le fait, qu’au FMI l’autonomisation des femmes est devenue un important enjeu. A cela s’ajoute le fait qu’au Niger, le secteur privé gagne, de plus en plus en importance, en témoigne l’implication, au plus haut niveau de l’Etat, des autorités de la 7ème République pour la promotion et le développement de ce secteur. A la fin de la visite, le Représentant résident du FMI au Niger, s’est dit touché et fier par l’accueil chaleureux, à lui réservé par les responsables et le personnel de Hadyline. « C’est impressionnant, cette entreprise privée que Hadiza Maïga a créée. En plus, cette initiative offre de l’emploi aux femmes ; elle contribue à leur assurer des revenus et à fonder beaucoup d’espoir dans leur vie », a dit de prime abord M. Cangul.

« C’est exactement ce genre d’initiative privée qu’il faut retenir. Elles doivent aussi évoluer vers une sorte d’industrialisation de la production. Certes, le potentiel existe mais il faut le développer, il faut l’élargir pour que d’une production personnelle, locale on évolue vers une production industrielle et éventuellement vers l’exportation sous régionale, continentale voir internationale », a préconisé M. Candul. Le Représentant résident du FMI d’inviter les responsables de cette entreprise à utiliser les tissus locaux comme matière première. « Elle m’a indiqué qu’elle importe ces tissus de l’extérieur, alors que je crois que le Niger à la capacité de produire ses propres tissus et pagne, comme cela se faisait, dans un passé récent. Il faut donc penser à la chaîne totale de production », a suggéré le Représentant du FMI. « Je suis convaincu que le gouvernement nigérien est conscient de l’importance du secteur privé et de la nécessité de le promouvoir et de le développer. On le voit à travers les nombreuses mesures et soutiens que les autorités de ce pays sont en train de mettre en place. Cependant, il faut compléter et concrétiser ces efforts et les concentrer stratégiquement pour y avoir les impacts réels », a-t-il ajouté.

Le Représentant résident du FMI, a réaffirmé le soutien de son Institution au gouvernement pour mettre en place toutes ces actions, élaborer une stratégie globale et efficace, afin de rendre le secteur privé plus performant, plus dynamique et plus industriel, tendant vers l’exportation.    

De son côté, la promotrice de Hadyline a exprimé sa fierté de recevoir la visite d’une personnalité de ce rang dans son entreprise, surtout en ce jour spécial de la célébration de la Journée Internationale des femmes. « A travers cette visite, le FMI a cherché à savoir qui nous sommes, voir dans quelles conditions nous travaillons, toucher du doigt les réalités des entreprises privées du Niger, comme la nôtre. Certes, le FMI n’appuie pas directement les entreprises et il traite directement avec l’Etat, mais je pense que suite à cette visite, il fera certainement, écho des réalités et des explications qui lui ont été données, pour faire avancer les causes de nos initiatives privées », a souhaité Hadiza Maïga.  

Mahamadou Diallo (ONEP)

11 mars 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Economie