Maradi : Créer un déclic chez les jeunes dans le domaine de l’entreprenariat

Une mission du Ministère de l’entreprenariat des jeunes, conduite par le Directeur de Cabinet dudit ministère, M. Mounkaila Ingoila, a initié une série d’activités le samedi 17 août 2019 à Maradi à l’intention des jeunes.

Il s’agit d’une formation en compétences numériques « Google digital skills», une conférence débat sur la promotion de l’entreprenariat des jeunes. La conférence a mis l’accent sur des préoccupations telles que : comment identifier une opportunité d’affaires, comment faire face aux pressions sociales et aux pressions des pairs dans le cadre de la gestion de son entreprise, comment démarrer son entreprise et comment la financer ?

En lançant cette activité, M. Mounkaila Ingoila a indiqué que la question de l’entreprenariat des jeunes constitue une des préoccupations majeures du gouvernement de la 7ème République. Pour lui, un diagnostic approfondi du secteur a permis de juger indispensable d’élaborer une stratégie nationale de promotion de l’entreprenariat des jeunes. «En élaborant cette stratégie d’un montant global de 18.575.000.000 FCFA, la vision du Gouvernement est de développer l’entreprenariat pour créer massivement de l’emploi aux jeunes afin de faire du Niger un pays émergent bâti sur une économie résiliente et moderne » a-t-il soutenu. Pour lui, elle s’inscrit parfaitement dans la ligne droite du programme de la renaissance Acte II du Président de la République à travers l’Axe 8 qui vise à «créer des emplois au profit des jeunes», l’Axe 3 de la Déclaration de Politique Générale du premier Ministre Chef du Gouvernement focalisé sur la «promotion d’une économie de croissance et de développement durable.

Aussi, Mounkaila Ngoila a dévoilé l’objectif assigné à cette stratégie qui n’est autre que de contribuer à la croissance économique inclusive par la création des Petites et Moyennes Entreprises, Petites et Moyennes Industries des jeunes innovantes et compétitives. Sa charpente est constituée du renforcement du dispositif institutionnel et réglementaire en faveur de l’entrepreneuriat des jeunes ; le renforcement de compétences et capacités des jeunes en entrepreneuriat ; et à améliorer la disponibilité et l’accessibilité des financements aux jeunes. Il a enfin indiqué que les renforcements en compétences numériques sont aujourd’hui devenus incontournables et indispensables pour la réussite de l’insertion professionnelle des jeunes.

Tiémogo Amadou ANP-ONEP Maradi

20 août 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Economie