Forfait Albarka

Ouverture de la 3ème Assemblée Générale ordinaire de la Fédération des Organisations Patronales du Niger (FOP-Niger) : Récession économique mondiale : quel avenir pour les entreprises nigériennes ?

La Fédération des Organisations Patronales du Niger a tenu, hier à Niamey, sa 3ème Assemblée Générale ordinaire qui a pour thème : «récession économique mondiale : quel avenir pour les entreprises nigériennes ?». C’est le directeur de cabinet du ministre de l’Emploi, du Travail et de la Protection Sociale, M. Waziri Mato Maman, qui a présidé la cérémonie d’ouverture de ces assises en présence du président du Conseil National du Patronat du Niger, des présidents des Organisations Professionnelles des Employeurs, de ceux des Organisations de la Société Civile, des Secrétaires généraux des Centrales syndicales des travailleurs et de plusieurs participants.

Au cours de ces assises, les membres de la FOP-Niger vont dresser le bilan des actions menées pendant la période écoulée, d’en tirer les leçons et de se doter d’un nouvel agenda.

Dans son discours d’ouverture, le directeur de cabinet du ministre en charge de l’Emploi a souligné l’importance de ce thème qui, dit-il, cadre parfaitement avec les préoccupations de l’heure. En effet, explique M. Waziri Mato Maman, l’économie mondiale dont les fluctuations oscillent depuis quelques années entre baisse et stagnation est la résultante de la chute du prix du pétrole, de l’uranium, des matières premières, de la baisse du taux d’investissement,…accentués par la lutte contre le terrorisme transfrontalier qui demande un effort considérable sur le plan financier. Tous ces paramètres pèsent lourdement, selon le directeur de cabinet du ministre en charge de l’Emploi, sur l’économie mondiale et celle des pays pris individuellement. Au Niger, souligne-t-il, en dépit d’énormes efforts financiers consentis par nos plus hautes autorités pour la préservation de la sécurité nationale, elles se sont attelées à promouvoir des conditions favorables à la création et au développement des entreprises durables notamment par la révision de la législation sociale et fiscale, la création de la Maison de l’Entreprise et bien d’autres mesures tendant à améliorer le climat des affaires. .

Pour sa part, le président de la Fédération des Organisations Patronales du Niger a d’abord fait une brève présentation de sa fédération qui est une organisation professionnelle d’employeurs créée en 2006 et compte à ce jour plusieurs organisations patronales membres qui se sont regroupées en vue de veiller à la défense et à la sauvegarde de leurs intérêts matériels et moraux d’une part et d’œuvrer pour le développement socio-économique du pays d’autre part. les objectifs poursuivis par cette organisation sont entre autres d’apporter tous les concours aux entreprises du Niger à travers ses organisations membres dans leurs relations avec des partenaires locaux et internationaux en participant aux discussions, conciliations et négociations dans le cadre de la défense des intérêts des entreprises.

Pour M. Adolphe Sagbo, le choix de ce thème n’est pas fortuit quand on sait que ces travaux s’ouvrent à un moment où notre pays traverse une situation économique très pénible. Une situation qui, ajoute- t-il, se caractérise par une baisse drastique des ressources financières et une faiblesse du pouvoir d’achat. Face à cette situation, quelles actions faudra-t-il mener pour assurer la survie de nos entreprises et espérer un avenir radieux ? « Cette 3ème AG de notre structure, au-delà de son caractère électif, doit pouvoir nous offrir le cadre idéal pour mener une réflexion approfondie en vue de trouver les voies et moyens de sortir notre économie de la situation agonisante dans laquelle elle végète», a déclaré le président de la FOP-Niger.

Aïchatou Hamma Wakasso (ONEP)

26 mai 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Economie