Conférence de presse à la Direction Nationale de la BCEAO à l’issue de la réunion trimestrielle (BCEAO-APBEFN) : Asseoir les bases d’un dialogue au service du secteur financier et bancaire au Niger

Le Directeur National de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), M. Maman Laouane Karim, et la présidente de l’Association des Professionnels des Banques et Etablissements Financiers du Niger (APBEFN), Mme Nana-Aissa Ango, ont co-animé, jeudi dernier à la BCEAO Niger, une conférence de presse suite à la 1ère réunion trimestrielle de concertation entre les responsables de la BCEAO et ceux des différents banques et établissements financiers de la place au titre de l’année 2020. Cette rencontre trimestrielle entre les deux structures (BCEAO et l’APBEFN) vise essentiellement à échanger sur les grandes questions du secteur financier et bancaire du Niger.

A l’entame de cette conférence de presse, le Directeur National de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) M. Maman Laouane Karim a precisé que ce cadre de concertation trimestrielle permet justement d’approfondir des points essentiels qui n’ont pu être abordés à travers les correspondances. Cette rencontre est la première au titre de l’année 2020. M. Maman Laouane Karim a insisté sur un certain nombre des points débattus lors de la réunion trimestrielle tenue un peu avant cette conférence de presse. Il s’agit surtout de la validation du plan d’actions relatif à l’atelier tenu en nombre 2019 sur le financement bancaire de l’économie nigérienne. Cet atelier, a dit le directeur national de la BCEAO, marque une étape importante dans la volonté du secteur bancaire à apporter une pleine contribution au financement de notre économie.

«Ce que nous avons voulu faire à travers la séance d’aujourd’hui était de dresser un plan d’actions précis et clair. Chaque recommandation a été déclinée en action et les échéances ont été également définies. Cela nous permettra tout long de cette année de suivre de façon méticuleuse l’avancement des diligences à prendre en charge. Je dois aussi dire qu’il y a un autre point qui a été développé au cours de nos discussions de ce matin. Ce point relatif à l’actualité mondiale qu’est la crise sanitaire liée à l’épidémie du Coronavirus ou COVID-19. Cette épidémie n’a pas impacté le Niger au stade actuel. Mais au regard de l’impact de coronavirus sur les grandes relations économiques internationales et les relations financières, nous nous sommes dit qu’il faut échanger sur cette question qui constitue un défi majeur de santé publique. C’est ainsi que le système bancaire et financier commence déjà à anticiper sur d’éventuelles conséquences en vue de bien se préparer et de prendre les mesures nécessaires pour se protéger et éventuellement agir pour une meilleure protection de ses clients», a expliqué M. Maman Laouane Karim.

Pour sa part, la présidente de l’Association des Professionnels des Banques et Etablissements financiers Mme Nana-Aissa Ango est revenue sur les points inscrits à l’ordre du jour de la réunion trimestrielle. Il s’agit entre autres du plan d’actions pour la mise en œuvre des recommandations de l’atelier sur le financement bancaire de l’économie nigérienne ; l’état d’avancement du grand projet d’interopérabilité des services financiers numériques qui est un projet important visant à améliorer les services offerts aux clients et de l’inclusion financière ; le renforcement des des agents des banques notamment le cadre du traitement des billets de banque et enfin d’autres sujets relatifs à l’amélioration de l’activité bancaire et de la qualité des produits offerts aux clients en l’occurrence la gamme de produits et les taux d’intérêts appliqués aux produits bancaires.

Hassane Daouda (onep)

16 mars 2020
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Economie