Lancement officiel de la 2ème édition de la compétition des plans d’affaires 2020 : Le ministre en charge du Commerce appelle les jeunes à compétir

Le ministre du Commerce et de la promotion du secteur privé, M. Sadou Seydou a procédé hier matin à son cabinet au lancement officiel de la 2ème édition de la compétition des plans d’affaires. Cette compétition vise principalement à renforcer l’émergence et l’éclosion d’un tissu de Petites et Moyennes Entreprises (PME) dynamiques et innovantes autour des chaines de valeur à fort potentiel. Et cela en vue de contribuer à la croissance économique et à la création d’emplois durables notamment pour les jeunes et les femmes. Cette édition est organisée par la Chambre de Commerce et d’Industrie du Niger par le biais de la Maison de l’entreprise.

Le Ministre Sadou Seydou a rappelé que l’organisation de la compétition des Plans d’Affaires s’inscrit dans le cadre de la politique de développement du secteur Privé Nigérien qui s’appuie sur sept axes majeurs d’interventions dont : la consolidation des entreprises existantes et la création de nouvelles entreprises dans les secteurs porteurs de croissance ; la promotion de l’entrepreneuriat et de l’initiative privée ; la promotion des investissements et le développement du partenariat Public-Privé et enfin la mise en place d’un système de financement adapté prenant en compte les besoins spécifiques des PME/PMI.

Concernant l’édition de cette année qui va se dérouler sur l’ensemble du territoire national, le ministre Sadou Seydou a indiqué qu’elle comporte cinq phases à savoir : la phase d’informations, de sensibilisation et d’appel à candidatures ; la phase de présélection des meilleurs candidatures sur la base des formulaires d’inscriptions élaborés à cet effet; la phase de renforcement des capacités en entreprenariat et en élaboration de plans d’affaires des candidats ; la phase de sélection finale et de remise des prix et enfin la phase d’accompagnement opérationnel post compétition des lauréats. «Ce processus aura certainement le mérite d’amener les jeunes à concevoir des projets structurés et bancables afin de contribuer à la dynamisation du secteur privé national et au-delà à la performance de notre économie», a-t-il précisé.

Le ministre du Commerce et de la promotion du secteur privé a, ensuite, rappelé à titre illustratif le grand impact que la première édition a eu sur l’élargissement du tissu économique national :«100% des projets sélectionnés et subventionnés à hauteur de 655 millions de franc CFA pour leur mise en œuvre, 98 projets ont abouti à la création et au développement d’entreprises fiables et viables portées par des jeunes nigériens, hommes et femmes avec à la clé, 477 nouveaux emplois et ce grâce à l’accompagnement et aux appuis post-compétition. En plus du renforcement de capacités dont elles ont bénéficié à travers des séminaires dans les domaines de la finance ; des ressources humaines ; du marketing et en gestion de production, ces entreprises ont pu mobiliser jusqu’à 1,5 milliards de FCFA de financement complémentaires».

Le ministre Sadou Seydou a remercié les partenaires techniques et financiers particulièrement la Banque Mondiale, avant de lancer un appel à tous les jeunes qui ont des idées de création d’entreprises ou ayant déjà des activités qu’ils voudraient développer à s’inscrire à cette compétition.

Rahila Tagou(onep)

02 avril 2020
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Economie