Economie

Hausse des prix au Niger après l′effondrement du pont de MalanvilleÀ Niamey, les habitants doivent faire face à la hausse des prix des produits de consommation après l'effondrement du pont au Bénin le 5 septembre. Des hausses injustifiées pour les associations.
Au Niger, l'effondrement du pont de Malanville le 5 septembre dernier, principal corridor de ravitaillement du pays via le port de Cotonou au Bénin, crée la panique. Les consommateurs dénoncent une spéculation sur les prix de certains produits de consommation. 
Moins de deux semaines seulement après la rupture d'une partie du pont, principal corridor de passage de camions de transport de marchandises vers le Niger, la spéculation gagne du terrain à Niamey. Fanta Sangare vient de constater que le prix du sac de riz de 25 kg a connu une hausse. "J'ai l'habitude d'acheter le sac de riz à 9.000Fcfa et maintenant cela coûte 10.000Fcfa !", constate-t-elle. "J'ai demandé pourquoi une forte augmentation en un rien de temps, on me dit que c'est à cause de l'effondrement du pont de Malanville, alors il n y a même pas un mois que le pont s'est effondré. Donc je n'arrive pas à comprendre pourquoi cette augmentation".
Hausse injustifiée ?

Imprimer E-mail

Economie