Forfaitt-ORANGE-4G

Economie

tA la veille de chaque mois béni de Ramadan, il est devenu une tradition pour le Ministère du Commerce et de la Promotion du Secteur privé d’organiser des rencontres d’échanges avec tous les acteurs économiques. C’est ainsi que le ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé M. Sadou Seydou s’est entretenu hier matin dans la salle de réunions de la Chambre de Commerce de Niamey, avec les opérateurs économiques pour échanger de façon interactive sur toutes les questions qui touchent la stabilité des prix sur les marchés. Importateurs, grossistes, détaillants, représentants des associations de défense des droits des consommateurs, les cadres du Ministère, et ceux des structures connexes étaient présents à cette rencontre. Il ressort des interventions des uns et des autres que tous adhèrent à la cause : celle de garder intacts les prix des produits de première nécessité durant le mois de ramadan, tout en assurant les autorités en charge du Commerce de la disponibilité des produits.

Le ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé M. Sadou Seybou a réitéré les remerciements du Gouvernement pour les efforts fournis l’an dernier en matière de maitrise des prix au cours du mois de ramadan malgré la forte demande. Il a appelé les grossistes à redoubler d’effort cette année encore en maximisant sur la quantité des produits à mettre sur le marché. A l’issue des visites qu’il a eu à effectuer dans les régions en ce qui concerne la situation des marchés, le ministre dit constater que l’essentiel des produits sont disponibles, les prix sont stables, et même avec une légère diminution pour le sucre et les huiles, une certaine stagnation pour le riz et une légère augmentation pour les autres céréales. M. Sadou Seydou d’annoncer que pour pouvoir maitriser tout cela, le Gouvernement a décidé de lancer les opérations de vente à prix modéré.

Pour le ministre du Commerce, cette décision va permettre aux populations les plus vulnérables de disposer de céréales et va aussi jouer aussi le rôle de stabilisateur de prix. « Mon département ministériel en collaboration avec le Ministère des Finances compte lutter contre l’inflation qui est un indicateur d’appréciation au niveau de l’UEMOA. Une opération a débuté depuis mars et qui concerne sept programmes. Elle porte sur 71.000 tonnes de céréales jusqu’en fin septembre et il y’a eu 2.600 tonnes de sucre qui sont déjà en train d’être placées au niveau des communes » a déclaré M. Sadou Seydou.

Imprimer E-mail

Economie