mercredi, 24 juin 2015 21:29

Atelier de validation du programme et de formation curriculaire bilingue des Ecoles Normales d’Instituteurs : Pour l’amélioration de la qualité des enseignements

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le secrétaire général du ministère de l’Enseignement Primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de l’Education Civique, Elhadji A. Yacoubou a présidé, mardi matin à l’INDRAP, l’ouverture de l’atelier de validation du programme et de formation curriculaire bilingue des Ecoles Normales d’Instituteurs (ENI).

Cette rencontre a regroupé tous les acteurs de la reforme notamment les cadres du ministère et les encadreurs, cela dans l’optique d’améliorer et de promouvoir la qualité de l’enseignement bilingue dans nos écoles.
Les acteurs de la reforme curriculaire qui participent à cette rencontre auront à revisiter et à mettre à jour le programme de formation de la filière bilingue afin de la mettre à la disposition de l’ensemble des Ecoles Normales d’Instituteurs (ENI). Ils procéderont également à l’amendement et à la validation de ce programme qui a déjà fait l’objet d’une révision en janvier dernier dans la perspective de généraliser cette filière au niveau des ENI. En ouvrant les assises, le secrétaire général du ministère de l’Enseignement primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des langues nationales et de l’Education civique(EP/A/PLN/EC), Elhadji A. Yacoubou a rappelé que notre pays est résolument engagé dans la recherche des voies et moyens pouvant lui permettre d’améliorer la qualité de son système éducatif qui, depuis plusieurs années est confrontée à d’énormes difficultés qui se traduisent entre autres par la faiblesse du résultats scolaires des élèves.
‘’Des avancés significatives ont été observées depuis quelques temps mais la quête de la qualité est une entreprise de longue durée. C’est cette quête de la qualité qui nous amène à une     reforme complète de notre         curriculum en privilégiant beaucoup l’approche de la structure et l’utilisation des langues nationales dès le début de la scolarité ‘’,         a-t-il précisé. Et d’ajouter que la reforme curriculaire ne sera possible sans l’implication de tous les maillons de la chaine du système éducatif pour qu’ils s’accommodent au processus engagé. Le secrétaire général du M/EP/A/PLN/EC a exhorté les participants à se pencher aussi sur la problématique du programme de formation des filières bilingues. Elhadji A. Yacoubou de rappeler que l’introduction de l’enseignement bilingue a débuté dans notre pays depuis 1973 avec l’ouverture de l’école bilingue Zongo de Zinder. En plus depuis 2005, il y a eu l’ouverture des écoles expérimentales à Dosso et à Tahoua avec un programme spécifiquement conçu à cet effet.
Auparavant, le conseiller technique de la ministre de l’Enseignement Primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de l’Education Civique, M. Aboubacar Sidikou a indiqué que ce programme de reforme est un programme très modeste financé par l’UNESCO à hauteur de quelques 325 millions de FCFA. Ce programme s’occupe des volets comme la formation reforme, la formation et développement professionnel des enseignants, la planification et l’évaluation, la communication et genre-mathématique.
De son côté, le directeur de la reforme au MEP/A/PLN/EC, Dr Mallan Garba a indiqué que cet atelier entre dans le cadre des activités de la direction de la reforme en vue d’améliorer la qualité de l’éducation au Niger mais aussi une occasion pour les participants de procéder à la validation du programme de reforme filière bilingue au niveau des ENI. Dr Mallan Garba a rappelé que le ministère en charge de l’Enseignement primaire s’est inscrit dans la logique de la recherche de la qualité à travers la reforme du système curriculaire d’éducation de base qui a pour pilier principal l’introduction des langues nationales à l’école mais aussi le changement du    paradigme pédagogique.

Mamane Abdoulaye(onep)
25 juin 2015
Source : http://lesahel.org/