jeudi, 02 juillet 2015 07:36

Lancement, hier, des examens du BAC session 2015 : 38.489 candidats se présentent dans 101 centres à travers le pays

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Bac 2015 DebutAprès les élèves des collèges avec les examens du BEPC, c’est autour de leurs aînés des lycées de s’engager pour décrocher leur premier diplôme universitaire, le Baccalauréat. Le lancement officiel des épreuves a été donné par le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, M. Asmane Abdou au Lycée Issa Korombé et au Lycée professionnel Issa Béri de Niamey. 

Il était accompagné dans ce déplacement par le Directeur de cabinet du ministre des Enseignements professionnels et techniques, du gouverneur de la région Niamey, du Chef du service central des examens du Baccalauréat, des cadres centraux des ministères en charge de l’éducation, des représentants des syndicats de l’éducation, ceux de l’Association des parents d’élèves et du Secrétaire général du Comite directeur de l’Union des scolaires nigériens (CD/USN).
A 7h30, les candidats étaient déjà dans leurs salles d’examens. Les présidents des jurys, les examinateurs et les secrétaires sont chacun à leurs postes. A 7h55mn, la délégation ministérielle arrive dans l’enceinte de l’établissement. Des échanges s’engagent entre la délégation et les organisateurs. Elles durent 5 minutes. A 8h précises, la délégation se rend dans une salle. Devant les candidats concentrés, le ministre Asmane Abdou décline l’objectif de son déplacement. ‘’Comme vous le savez déjà, c’est aujourd’hui le jour tant attendu, un jour important pour vous tous et pour la nation. Je suis venu au nom du Président de la République et du gouvernement pour vous souhaiter bonne chance’’ a-t-il lancé à l’endroit des candidats.
M. Asmane Abdou de prodiguer de conseils d’usage aux candidats. ‘’Soyez détendus, comptez sur vos propres efforts et évitez la voie de la facilité’’ leur a-t-il dit. Le ministre de l’Enseignement d’ajouter que toutes les dispositions ont été prises pour que les candidats soient dans les meilleures conditions et pour un bon déroulement des épreuves. Par conséquent, la fraude, la tricherie et tout autre acte de nature à entacher les examens ne seront pas tolérés de qui qu’ils émanent. Les examinateurs ont été instruits pour que tout se passe dans la transparence a précisé le ministre Asmane.
Il a saisi cette occasion pour dire aux candidats, les attentes du gouvernement et de la Nation toute entière. ‘’Nous avons consenti des efforts pour ouvrir des universités dans toutes les huit régions de notre pays. Nous comptons sur vous pour les remplir et former les cadres qui assureront le développement de notre pays’’ a déclaré M. Asmane Abdou. Après ces conseils, le ministre en charge de l’Enseignement supérieur a ouvert l’enveloppe scellée à la cire contenant la 1ère épreuve, celle de Français. Les différentes autorités ont distribué les épreuves et souhaité bonne chance aux candidats.
Aussitôt après, la délégation ministérielle s’est transportée au Lycée Issa Beri, où elle a répété le même exercice : souhait de bonne chance et conseils aux candidats, ouverture de l’enveloppe scellée. Si au Lycée Issa Korombé, ce sont les candidats du Baccalauréat de l’enseignement général qui composent, le lycée Issa Béri lui accueille les candidats de l’enseignement professionnel et technique.
Dans le message qu’il a livré la veille du début des examens, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a indiqué que le gouvernement a débloqué cette année une enveloppe budgétaire d’un milliard 100 millions pour l’organisation du Bac. Aussi d’après les statistiques du ministère, quelque 38.489 candidats se présentent à cette session dans 101 centres contre 38.454 pour la session 2014 repartis dans 80 centres. Sur cet effectif, 36.293 candidats se présentent pour le baccalauréat secondaire général, dont 16.072 à Niamey et 21.221 en région. Pour le baccalauréat des techniciens, ils sont, cette année 1.299 candidats dont 497 pour le centre de Niamey, 638 pour le centre de Maradi, 92 pour Doutchi et 72 pour Diffa. Enfin, 887 candidats se présentent pour le baccalauréat professionnel dont 62 à Agadès ; 704 pour le centre de Niamey, 27 à Tahoua; 68 à Téra et 38 à Zinder.
S’exprimant peu après avoir lancé les épreuves, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation s’est réjoui de constater que tout est en place. ‘’Je me félicite de voir que tout se passe comme prévu. De toutes les façons, c’est un processus que nous avons suivi depuis le commencement jusqu’à ce jour. Nous espérons qu’à la fin, on va récolter le fruit des efforts consentis par l’ensemble des acteurs. Nous espérons ça sera positif à la fois pour les candidats et pour la nation’’, a déclaré M. Asmane Abdou. Répondant à une question relative aux candidats de la région de Diffa, le ministre en charge de l’Enseignement supérieur a indiqué que jusqu’alors, aucune difficulté particulière ne leur a été notifiée. ‘’Il est vrai que la région de Diffa a subi l’effet de la secte terroriste Boko Haram, mais dans la ville de Diffa on ne nous a pas encore signalé un problème particulier’’ a déclaré M. Asmane Abdou.
Siradji Sanda(onep)

02 juillet 2015
Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le jeudi, 02 juillet 2015 07:55