vendredi, 03 juillet 2015 18:16

Fuites des sujets au baccalauréat 2015 : Des têtes doivent absolument tomber

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Bac 2015 Fuite NigerDepuis presque 10 ans, le Niger n’a pas connu un scandale de cette nature dans  l’organisation du baccalauréat où des sujets proposés étaient connus d’avance par les candidats. «Jamais au Niger, la fraude aux examens n’a atteint un tel stade où c’est sur facebook que les épreuves du Bac sont postées plusieurs heures avant l’entrée en salle», s’indigne ce chef de service au ministre de l’Enseignement supérieur qui a préféré gardé l’anonymat en attendant la réaction des voix les plus autorisées dans ce domaine. 

«C’est vraiment dommage, très, très dommage pour notre pays, car ce qui vient de se passer, toute cette confusion, avec des fuites partout, est une honte pour le pays et son système éducatif», a-t-il déclaré, avant de lancer un appel aux plus hautes autorités du pays, notamment le président de la République, à instruire les services compétents pour que des «sanctions soient prises à l’encontre de tous ceux qui ont une part de responsabilité dans cette fraude à grande échelle sur les examens du baccalauréat au Niger».
En effet, les premières fuites sur les épreuves avaient concerné les matières littéraires, notamment la philosophie (série A), histoire et géographie, avant que le phénomène n’atteigne d’autres matières comme la mathématique et physique chimie des séries A et D, a-t-on appris.
Selon des sources proches des organisateurs, la situation est très confuse dans la mesure où, même les sujets de remplacement en cas de fraude n’ont pas échappé à la fuite. «En faite, tout est dans la rue», selon notre source qui estime que «c’est très difficile pour le gouvernement de sauver ce Bac».
La correction des épreuves d’Histoire-géographie et Philosophie qui devait commencer ce matin a été reportée. Dans la foulée, apprend-on, des consultations se multiplient entre le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et l’université de Niamey, à travers le Service des Examens et du Baccalauréat pour les dispositions à prendre.
Assisterons nous à l’annulation du baccalauréat 2015 et la mise en branle des enquêteurs afin que les fautifs soient démasqués et châtiés? Les prochains jours nous édifierons. Toutefois, à noter que l’Etat du Niger a annoncé avoir injecté environ un milliard FCFA dans l’organisation et la tenue des examens du baccalauréat Session 2015 qui totalise cette année 38 489 candidats, tant au baccalauréat secondaire, que celui des techniciens et des professionnels.  

03 juillet 2015
Source : http://Nigerdiaspora.Net/

Dernière modification le vendredi, 03 juillet 2015 18:31