Sanef 2018

lundi, 06 juillet 2015 06:07

Baccalauréat 2015 : Les épreuves d'histoire-géographie et des mathématiques de la série A4 seront reprises le mardi 7 juillet, suite aux fuites constatées

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Asmane Abdou Alio MahamaneSuite à la découverte des fuites au niveau de certaines matières à la session 2015 du baccalauréat, les autorités en charge de l'Enseignement supérieur ont pris la décision d'annuler les épreuves concernées par la fuite à savoir celles d'histoire-géographie et de mathématiques de la série A4, et ce sur l'ensemble du territoire national.

Le ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation l'a formellement annoncé dans un communiqué rendu public le 3 juillet dernier en fin d'après midi. M. Asmane Abdou a par la même occasion tenu à souligner que les examens se poursuivront jusqu'à terme pour les autres épreuves au niveau de toutes les séries.
Les épreuves annulées quant à elles seront reprises le mardi 7 juillet. Suite à cet évènement rare, pour ne pas dire inédit, dans l'histoire de l'organisation du Baccalauréat au Niger, le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'innovation M Asmane Abdou et le directeur du service des examens du baccalauréat Dr. Alio Mahamane ont animé un point de presse conjoint en vue d'apporter des éléments d'éclaircissement sur ce qui a amené les autorités à prendre cette lourde décision. En effet on peut se rappeler que depuis quelques années, l'organisation de la session du bac a connu une amélioration significative notamment en matière de lutte contre les fraudes.
L'an dernier la Haute autorité de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HALCIA) a pour la première fois été associée à l'organisation des différents examens et même de certains concours. Ce qui a contribué à donner aux diplômes obtenus au Niger beaucoup de crédibilité tant au niveau national qu'international. Cette année, les choses ne se sont malheureusement pas produits à l'identique car, des soupçons de fuites ont fusé. Toute chose qui alerta la HALCIA qui, à son tour par le biais de son président, informa le ministre en charge de l'Enseignement supérieur sur une probable fuite constatée pour certaines épreuves.


Celui-ci a instruit aussitôt ses collaborateurs à tous les niveaux qui, après vérification, ont confirmé effectivement l'existence de la fuite pour les trois matières incriminées dans la soirée du 2juillet. Dans le point de presse, le ministre a justifié sa décision par la volonté affichée des autorités de préserver la notoriété et la crédibilité du baccalauréat nigérien. Asmane Abdou a indiqué qu'une enquête est déjà ouverte pour situer les responsabilités afin de punir conformément à la loi les auteurs et les complices d'un tel acte abject formellement proscrit par la loi. Il a souligné que la loi sera appliquée dans toute sa rigueur quelles qu'en soient les personnes impliquées dans cette affaire de fuite.
Pour sa part, le directeur du service des examens du Bac a indiqué que les examens se sont poursuivis normalement pour toutes les autres séries. Quant aux épreuves annulées et programmées pour se tenir le 7 juillet, Dr Alio Mahamane a expliqué que les moyens sont mis à la disposition des jurys pour assurer un bon déroulement de ces épreuves à la date indiquée. Au niveau central, la reproduction des épreuves et le colisage étaient en cours (au moment du point de presse) pour les acheminer au niveau de tous les jurys sur l'ensemble du territoire national à temps et permettre ainsi la tenue de ces examens comme décidé.

Zabeirou Moussa(onep)
www.lesahel.org