mardi, 21 juillet 2015 06:52

Lancement des épreuves du Brevet de Technicien Supérieur d’Etat, session 2015 : 3746 candidats à la conquête du BTS d’Etat

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Examen Bts 2015 NigerLe ministre des Enseignements Techniques et Professionnels M. Chaibou Dan Inna a procédé hier, au Lycée Municipal de Niamey, au lancement des épreuves du Brevet de Technicien Supérieur d’Etat, session 2015. Cette année, ils sont au total 3746 candidats à la conquête de ce diplôme professionnel. Les prétendants du BTS session 2015 sont repartis dans deux centres à savoir Niamey et Maradi avec dix jurys.

A 7 heures 55 mn, le ministre des enseignements techniques et professionnels M. Chaibou Dan Inna, accompagné d’une forte délégation composée du président du conseil de ville de Niamey, le maire du 3ème  arrondissement de Niamey et les cadres du ministère est arrivé au Lycée Municipal pour procéder au lancement des épreuves. La délégation ministérielle a été accueillie par les membres du jury. Sur place, les deux parties ont engagé des échanges de courte durée avant de se rendre dans la salle où devait se passer le lancement officiel. A 8 heures précises, le ministre des enseignements techniques et professionnels a procédé à l’aide d’un ciseau  à l’ouverture de la première enveloppe scellée  à la cire. Elle contient les épreuves de technique d’expression française. D’une durée de quatre heures, ces épreuves ont été aussitôt distribuées aux candidats par le ministre Chaibou Dan Inna et sa délégation. En s’adressant aux candidats peu après la distribution de cette épreuve, le ministre des enseignements techniques et professionnels a précisé que ‘’le BTS est un diplôme qui vous permet de rentrer dans la vie active. Ce diplôme est aussi bien important pour vous que pour l’Etat. C’est pourquoi, je souhaite simplement bonne chance à tous les candidats’’.
Il a par ailleurs ajouté que le Brevet de Technicien Supérieur est l’un des diplômes de l’enseignement supérieur à vocation professionnelle parce qu’il ouvre la voie a l’entrée dans la vie active. C’est un diplôme auquel le gouvernement attache beaucoup d’importance dans la mesure où il permet de répondre aux besoins des entreprises et sociétés de notre pays, a indiqué le ministre. Toutes les dispositions sont prises par l’Etat pour que les épreuves du BTS session 2015 se déroulent dans les meilleures conditions possibles.
Des mesures ardues ont été prises par l’Etat pour parer aux éventuelles fraudes, a poursuivi le ministre Chaibou Dan Inna. En tout état de cause, a dit le ministre Chaibou Dan Inna, l’Etat sévira sans faiblesse contre toute tentative malveillante. Il faut que cela soit entendu aussi bien par les candidats, leurs parents que les enseignants et les correcteurs. La crédibilité d’un diplôme se mesure par les conditions dans lesquelles les épreuves se sont déroulées, a indiqué le ministre.
Sur les 3746 candidats enregistrés sur toute l’étendue du territoire national, le ministre Chaibou Dan Inna a relevé qu’il y a une proportion importante de candidates et candidats dans les filières techniques. M. Chaibou Dan Inna a souhaité qu’il ait dans les années prochaines plus de candidats dans les filières de ‘’technique et industriel ’’. A ce niveau, il a appelé les promoteurs des écoles privées d’enseignement supérieur de mettre l’accent sur les filières industrielles. Il a été constaté qu’il existe beaucoup de filières dans le tertiaire comme par exemple la comptabilité, le secrétariat etc. Alors que sur le marché de l’emploi, ce sont les filières industrielles qui sont recherchées.
Au niveau du Ministère des Enseignements Techniques et Professionnels, a annoncé le ministre, il existe grâce à la coopération luxembourgeoise, un fonds d’appui de plus d’un milliard de FCFA aux écoles privées ayant des filières ‘’technique et industriel’’.
Hassane Daouda(onep)

21 juillet 2015
Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le mardi, 21 juillet 2015 07:37