mercredi, 22 juillet 2015 04:15

Réunion du Cadre de Concertation pour les Enseignements Secondaires (CCES) : Des échanges enrichissants sur le déroulement de l’année scolaire et perspectives pour 2015-2016

Évaluer cet élément
(0 Votes)

La ministre des Enseignements Secondaires, Mme Bety Aichatou Habibou Oumani a présidé, hier dans la salle de réunion de son département  ministériel, la réunion du Cadre de Concertation pour les Enseignements Secondaires (CCES). Ces assises se sont tenues en présence des cardes dudit Ministère, des membres de l’Association National des Parents d’Elèves et Etudiants (ANPE/E), des représentants du  CEPRASE et de ceux du Comité Directeur de l’Union des Scolaires Nigériens (CD/USN).  

Dans l’allocution qu’elle a prononcée à cette occasion, la ministre des Enseignements Secondaires, Mme Bety Aichatou Habibou Oumani, a expliqué que cette assemblée devait permettre aux participants de faire le point, avec les membres du Cadre de Concertation pour les Enseignements Secondaires (CCES), sur le déroulement de l’année scolaire, les examens qui viennent de s’achever, et de tracer les perspectives pour l’année scolaire 2015-2016.
«Ces assises sont une occasion de vous inviter à participer avec nous aux activités de préparation de la rentrée scolaire 2015-2016. Il est en effet nécessaire de prendre les dispositions dès à présent. J’insiste sur le maintien des activités du CCES, qui est synonyme de dialogue, et qui permet aussi de prendre des mesures dans l’intérêt général des enfants du Niger. C’est grâce à ce partenariat que nous avons mobilisé toute l’énergie pour aboutir  aux résultats de réussite de l’année 2014-2015 », a affirmé la ministre des Enseignements Secondaires.
Selon Mme Bety Aichatou Habibou Oumani, il est tout à fait indiqué de  rendre compte aux partenaires que sont les membres du Cadre de Concertation pour les Enseignements Secondaires, de ce qui  s’effectue comme activités. Elle a par ailleurs souligné que c’est cet élan qui a permis à son département ministériel, de vivre une année scolaire dans la sérénité tout en aboutissant  à une bonne organisation des examens de fin d’année.
«L’accalmie que nous avons eue cette année grâce à tous nous a permis d’avoir de très bons résultats aux examens de fin d’année. C’est l’occasion pour moi de remercier tous les différents partenaires  de l’école. C’est un secteur qui nous concerne tous, et c’est avec le concours des parents d’élèves, des professeurs, des élèves et étudiants, que cette année scolaire 2014-2015, s’est déroulé sous de bonnes auspices.»
Aussi, la ministre des Enseignements Secondaires,  a félicité les élèves ayant réussi les examens et encouragé ceux qui n’ont pas eu de succès. Elle leur a demandé de redoubler d’efforts pour l’année prochaine.
Pour sa part le Secrétaire Général Adjoint, du Ministère des Enseignements Secondaires, M. Kassoum Issa, s’est appesanti sur ce dispositif de concertation qu’est le CCES.  « Du point de vue des résultats, ils sont très probants, parce que c’est le sous cycle qui enregistre le plus fort taux de déperdition scolaire, et aujourd’hui, avec les engagements du Président de la République, Chef de l’Etat, SE Issoufou Mahamadou, et l’appel de SE le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, de faire en sorte que l’école soit une affaire de tous dans les actes, nous nous attelons à partager tous les programmes et leur mode d’exécution, nous faisons part des ressources autant matérielles qu’humaines, autant que les difficultés, que nous jugulons avec l’apport et la compréhension de tous les partenaires du secteur de l’enseignement secondaire» a dit  M. Kassoum Issa.
Quant au représentant de l’Association National des Parents d’Elèves et Etudiants (ANPE/E), M. Harouna Koni, il a indiqué qu’avec  le CCES, le Ministère des Enseignements Secondaires, a mené à bien cette année scolaire, étant donné que tous ceux qui composent ce cadre sont informés de ce qui allait se passer du côté des étudiants, des enseignants et de l’administration. Des discussions ont toujours eu lieu pour trouver des solutions.
S’agissant du représentant du Comité Directeur de l’Union des Scolaires Nigériens (CD/USN), M. Bafadé Adamou Mourtala, il a expliqué que la réunion d’aujourd’hui a permis d’échanger sur les différentes préoccupations des uns et des autres, afin de propulser vers l’avant le système éducatif national. « Nous devrons pérenniser ce cadre qui est sans tabou et qui nous permet de soumettre toutes nos préoccupations.  Avec le dialogue on peut tout gagner », a dit le représentant du CD/USN.

Samira Sabou et Issoufou Seyni Sahina (Stagiaire)(onep)

22 juillet 2013
Source : http://lesahel.org/