lundi, 31 août 2015 22:27

Niger / Enseignement Technique et Formation Professionnelle : 64 nigériens seront en formation en Tunisie

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dans le cadre de la coopération entre le Gouvernement du Niger et la Banque mondiale à travers le Projet de Développement des Compétences pour la Croissance (PRODEC), le coordination du projet a présenté ce matin au ministre en charge de l'Enseignement Technique, M. Chaibou Dan Inna un effectif de 22 étudiants qui s'apprêtent à partir ce 30 août 2015 en Tunisie pour leur 1ère année.

Au total, ils sont au nombre de 64 nigériens dont 39 étudiants, 12 gestionnaires des trois centres de formation et 13 formateurs qui vont suivre une formation dans le domaine de l’enseignement technique au Centre National de Formation de Formateurs en Ingénierie de la Formation (CENAFFIF) à Tunis.

Les 39 jeunes nigériens vont suivre une formation de 3 ans pour revenir au pays renforcer le personnel enseignant des centres ciblés par le Projet de Développement des Compétences pour la Croissance (PRODEC). Ils sont classés en deux sous- groupes à savoir un sous-groupe  de  17 d'entre  eux ayant  déjà  passé  leur première année académique en Tunisie et le second groupe de 22 s'apprête à décoller ce 30 août 2015 pour leur 1ère année.
Selon M. Alou Yahaya Coordonnateur du PRODEC, le contrat concerne outre ces 39 jeunes, 25 autres personnes dont 12 gestionnaires des trois centres pour un perfectionnement en gestion de centre de formation pour une durée d’un mois dont 6 en ont déjà bénéficié en mai passé et les 6 autres iront en novembre 2015. Les 13 formateurs anciens pour un perfectionnement dans leurs spécialités respectives durant deux mois et un mois de formation pédagogique, soit une durée de 3 mois, tous étant présentement en Tunisie et rentreront le 30 octobre prochain. Le montant global du contrat signé entre le PRODEC et le Centre National de Formation de Formateurs en Ingénierie de la Formation (CENAFFIF) est de 552 058 883 FCFA TTC.
Ce montant couvre les frais pédagogiques, les assurances maladie, et accidents ; la prise en charge en pension complète. A ce contrat, il faut ajouter un pécule de 50 000 FCFA par étudiant et par mois pour les formations diplômantes; des frais de subsistance de 15 000 FCFA/jour pour les bénéficiaires des formations de perfectionnement de courte durée (gestionnaires et formateurs anciens) ; le transport allez/ retour par avion chaque vacances.