vendredi, 18 septembre 2015 07:48

Pose de la première pierre des travaux de construction d’infrastructures dans les établissements secondaires de Niamey : Doter les établissements secondaires du Niger d’infrastructures adéquates

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Vieille de plusieurs décennies, la coopération entre le Niger et le Japon vient une fois de plus de se traduire en action concrète à travers le lancement hier matin, au CEG Koira Tégui d’un gigantesque projet de construction de 105 salles de classe, six (6) blocs administratifs et 36 blocs de latrines sur 11 sites identifiés dans la région de Niamey.

C’est la ministre des Enseignements Secondaires, Mme Bety Aichatou Habibou Oumani et l’ambassadeur du Japon au Niger qui ont procédé à la pose de la première pierre de ces travaux, en présence de plusieurs membres du gouvernement et du gouverneur de la Région de Niamey

Financé par le gouvernement japonais à travers l’Agence Internationale de la Coopération Japonaise (JICA) à hauteur de 6 milliards 100 millions de FCFA, ce projet de construction de classes en matériaux définitifs intervient à un moment où, la demande en infrastructures d’accueil dans les établissements scolaires du Niger ne fait qu’augmenter. En effet, sur les 105 classes prévues dans le cadre de ce projet, le Complexe d’Enseignement Général de Koira Tégui va bénéficier de 22 salles de classe, ce qui justifie à tout point de vue, la tenue de cette cérémonie dans ses locaux. Pour la ministre des Enseignements Secondaires Mme Bety Aichatou Habibou Oumani, cet événement démontre véritablement que les autorités de la 7eme République ont fait de la renaissance de l'école nigérienne une priorité. Mieux, le sous-secteur des enseignements secondaires bénéficie depuis deux (2) ans d'une attention particulière comme l'attestent les efforts consentis par le gouvernement en termes de recrutement et de formation des enseignants, de construction d'infrastructures d'accueil mais aussi d'acquisition de matériels didactiques et de fournitures scolaires. Ces actions ont permis à ce sous-secteur d'avoir un nouveau visage.

En outre, le lancement des travaux de construction d'infrastructures dans les établissements scolaires publics de la ville de Niamey par l'Agence Internationale de Coopération du Japon (la JICA) s'inscrit dans la synergie d'actions acceptée par le Japon qui a bien voulu aider le Niger à créer les conditions de vie et de travail dans les écoles nigériennes. Le marché de la construction des infrastructures est reparti en quatre (4) lots et sera exécuté par trois (3) entreprises nigériennes sous la supervision de JICS, une entreprise japonaise. C’est dire que le projet est porteur en ce sens qu’il va apporter des moyens nouveaux et renforcer les actions entreprises par les autorités à l'endroit de l'école. Ces infrastructures, a dit la ministre aideront sans nul doute à améliorer les conditions d'études et de travail des élèves et enseignants.

 

C'est pourquoi, elle a demandé à l’ambassadeur de bien vouloir transmettre au gouvernement japonais, au peuple japonais et à la JICA, tous les remerciements et les sentiments de reconnaissance du gouvernement et du peuple nigériens pour la concrétisation de ce projet.

Auparavant, l’ambassadeur du Japon au Niger, S.E Kawamura Hiroshi, a indiqué que l’importance de l’éducation dans le développement d’un pays est incontestable. La coopération entre le Niger et le Japon dans le domaine de l’éducation a enregistré des résultats satisfaisants à travers le concept novateur de développement éducatif basé sur l'implication des communautés dans la gestion scolaire « Ecole pour Tous » au Niger. En outre, le Japon a défini l'appui à la réduction de la pauvreté afin de promouvoir la paix et la stabilité au Niger et dans la zone sahélienne comme objectif fondamental de son assistance dans le cadre de sa politique générale de coopération vis-à-vis du Niger en conformité avec l'Initiative 3N », le « Plan de Développement Economique et Social » et le « Programme Sectoriel de l'Education et de la Formation (PSEF 2014 - 2024)». Cet ambitieux PSEF, a dit l’ambassadeur du Japon au Niger a pour objectif de maintenir à 50%, le taux de transition entre le cycle base 1 et le cycle base 2 par la construction de nouvelles salles de classe dans un contexte de forte croissance démographique.

 

Pour sa part, le gouverneur de la Région de Niamey, M. Hamidou Garba a souligné que ces 105 salles de classe dont la pose de la première pierre est intervenue aujourd’hui viennent s’ajouter à la liste des classes que le gouvernement de la 7ème République a construites dans toutes les régions du Niger et particulièrement dans la région de Niamey. Avec le programme de la Renaissance du Niger, Niamey a bénéficié de 413 salles de classe en matériaux définitifs dont la construction et les équipements sont achevés et 150 autres en cours d’achèvement, a relevé le gouverneur Hamidou Garba.

 

Peu après la cérémonie de la pose de la première, la ministre des enseignements secondaires Mme Bety Aichatou Habibou Oumani et l’ambassadeur du Japon au Niger ont chacun planté un arbre dans le CEG de koira Tégui.

Hassane Daouda(onep)

 

18 septembre 2015
Source : http://lesahel.org/